Cette herbe augmente la mémoire de 75%

Le romarin est une plante aromatique aux fleurs bleu-mauve. Elle a été utilisée dans les cosmétiques et la médecine pour combattre la grippe et les maux de tête mais des recherches récentes ont dévoilé d’autres usages du romarin : il augmenterait les capacités mentales et améliorerait la mémoire de 75%.

cette-herbe-augmente-la-memoire-de-75

Renifler le romarin pour améliorer la mémoire

L’aromathérapie est l’une des médecines alternatives les plus douces, parfois avec des résultats qui sont appuyés par la recherche scientifique. Le système olfactif a un lien direct avec le cerveau, ils dépendent l’un de l’autre pour former la réalité qu’on perçoit.

Pourquoi le romarin fonctionne ?

Il y a plusieurs agents biologiquement actifs dans le romarin qui lui donnent son effet thérapeutique. Les antioxydants comme l’acide rosmarinique et l’acide carnocique protègent les cellules vivantes des radiations. Ils ont aussi des effets antimicrobiens. D’autres composantes du romarin comme l’acide caféique, le camphre, le rosmanol et l’acide betulinique ont toutes le potentiel d’interagir positivement avec les cellules vivantes. Mais comment tout cela agit si on ne fait qu’humer la plante ?

L’odorat et la mémoire

Des études ont démontré les liens entre les sens et la mémoire, surtout l’odorat. On a tous une ou des odeurs que, lorsqu’on les sent, on se trouve transporté dans des souvenirs incroyables. Ces études ont montré qu’au-delà du coté psychologique, il y une interaction chimique qui lie l’odorat aux fonctions cognitives. Elles ont aussi démontré qu’humer du romarin améliore la mémoire de 75%.

Les études

Une étude effectuée en 2003 sur 144 participants divisés en 3 groupes. Un groupe ne devait rien sentir, le deuxième devait humer de la lavande et le 3ème groupe du romarin. Les personnes exposées au romarin ont eu un booste inattendu dans la qualité et la performance de leur mémoire. Les deux autres groupes ont éprouvé un retard significatif par rapport au premier. Une étude plus récente, effectuée en 2012, a montré que la poudre de romarin sur les personnes de 75 ans et plus jouait un rôle déterminant sur le fonctionnement de la mémoire des participants.

Le romarin est effectivement une super herbe. En plus d’améliorer la mémoire, vous pouvez l’utiliser pour traiter la perte de cheveux. Vous pouvez aussi faire vos propres produits nettoyants pour la maison.

(source : santé naturelle)

Publicités

Les aliments qui améliorent la mémoire

Généralement, les problèmes de mémoire sont dus à de simples petits oublis ou alors à des pertes de mémoires plus importantes. Ces problèmes-là, arrivent lorsque la personne est continuellement stressée ou bien confrontée à des tensions émotionnelles. N’importe qui peut perdre la mémoire, c’est la raison pour laquelle nous vous proposons dans cet article les aliments qui permettent de tonifier et de booster votre mémoire de manière saine et naturelle.

les-aliments-qui-ameliorent-la-memoire11

Tout d’abord, il faut savoir différencier entre l’oubli naturel et les pertes de mémoire qui se font de manière récurrentes. D’habitude, l’oubli est étroitement lié à des situations particulières, telles que le stress, la fatigue ou encore l’étourderie. Oublier une date, un nom ou encore un détail n’est pas le problème. Le plus alarmant, ce sont les pertes de mémoire.

Car là, il ne s’agit pas d’une simple date mais d’événements marquants voire des choses que nous avons faites et qui entraînent une perte de nos propres capacités (troubles cognitifs). Des exercices d’auto-observation sont vivement recommandés pour ce genre de cas afin d’évaluer notre état.

Cependant, il existe un problème majeur face à cette maladie. Les gens qui sont touchés refusent d’admettre qu’ils en souffrent. C’est pour cela, qu’il faut constamment surveiller ces problèmes de mémoire pour éviter toute éventuelle dépression ou des situations de découragement.

Bien évidemment, si on a des doutes sur le sujet, il est impératif de consulter un médecin ou un spécialiste afin d’établir un diagnostic et éviter une détérioration rapide.

Quant à nous, nous pouvons nous aider à booster notre mémoire grâce à une alimentation équilibrée. En effet, si nous prenons l’habitude de varier nos repas, notre système nerveux central sera dynamisé, et donc, c’est tout le corps, y compris notre mémoire, qui sera en bonne santé.

Nous vous recommandons quelques aliments reconnus pour leur efficacité et leurs bienfaits pour la mémoire :

Les noix
Eh oui, ce n’est pas pour rien qu’elles ont la forme d’un cerveau. Les noix sont riches en polyphénols, des nutriments qui préviennent le stress oxydatif et améliorent nos capacités cognitives. Elles aussi efficaces contre les problèmes cardiovasculaires.

La maca
Ses bienfaits ne se comptent plus. Cette racine andine permet d’augmenter la circulation cérébrale et donc, d’améliorer notre mémoire et notre concentration. C’est aussi, un énergisant physique naturel.

Ce qui fait la spécificité du maca, c’est le nombre incalculable des bienfaits qu’elle possède. En effet, la maca contient des protéines, des acides animés, des glucides, des fibres et des vitamines (B1, B2, B6). Les minéraux ne sont pas en reste, il y’a du fer, du calcium, du potassium, du sodium, du zinc et enfin du phosphore.

Ce produit existe en poudre ainsi qu’en forme de comprimés. Il est préférable d’utiliser la substance en poudre pour une première utilisation. Cela nous permet de contrôler la dose.

Le ginkgo biloba
Le ginkgo biloba est “le” remède naturel par excellence. Il est très efficace lorsqu’il s’agit d’améliorer l’oxygénation du cerveau. Cette plante peut nous aider à améliorer la circulation cérébrale, ce qui booste notre mémoire ainsi que nos capacités mentales. Si on a tendance à perdre fréquemment la mémoire, le mieux c’est de consommer du ginkgo biloba le plus rapidement possible.

Cette plante peut être sous forme d’extrait. Pour les gens qui n’ont pas l’habitude d’en consommer, le mieux est de faire de petites pauses afin que le corps ne devienne pas accro.

Les agrumes
Les agrumes sont des aide-mémoire indispensables. Comment les consommer ? Nous pouvons soit les manger, soit en faire des jus. Les jus, par contre, doivent être naturels. Pour atténuer l’acidité, nous pouvons les adoucir avec un peu de miel.

La levure de bière
La levure de bière fait aussi partie des boost-mémoire les plus efficaces. C’est un aliment riche en plusieurs vitamines, particulièrement la vitamine B12 et d’acide folique qui sont excellents pour la mémoire. La levure de bière ne se contente pas uniquement de booster la mémoire elle limite également tout ce qui peut la détériorer comme la dépression, l’anxiété ou encore l’apathie. Comment la consommer ? Elle existe en comprimés et en poudre. Nous pouvons mélanger cette dernière avec un peu de jus de fruit.

L’aubépine
L’aubépine est excellente pour la circulation sanguine. Elle est efficace pour traiter les problèmes de mémoire et maladies cardiaques, surtout chez les personnes âgées. L’aubépine peut être consommée sous différentes manières. En infusion, ou en extrait (prendre en considération la dose mentionnée dans l’étiquette).

(source : santé plus mag)

Cette épice empêche la destruction de votre cerveau

Des antibiotiques à l’eau potable en passant par le dentifrice, l’exposition au fluorure est inévitable, bien qu’il endommage notre cerveau. Néanmoins, de nouvelles recherches affirment que le curcuma peut nous protéger de ces dommages.

cette-epice-empeche-la-destruction-de-votre-cerveau11Une étude publiée dans le magazine Pharmacognosie, intitulée « La curcumine atténue la neurotoxicité induite par le fluorure : Une évidence in vivo », soutient que le fluorure est en effet une substance qui endommage le cerveau, en plus de révéler que le curcuma est un agent de protection naturel contre les différents effets négatifs que ce composé produit sur la santé.

Les chercheurs ont passé la dernière décennie à enquêter sur les mécanismes par lesquels le fluorure induit des changements neurodégénératifs graves dans le cerveau des mammifères, en particulier dans les cellules de l’hippocampe et du cortex cérébral.

Les raisons de s’inquiéter de la toxicité significative et étendue du fluorure sont décrites dès le début de l’étude : « Le fluorure est probablement le premier ion organique à avoir attiré l’attention des scientifiques en raison de ses effets toxiques.

La toxicité du fluorure induite dans l’eau potable est reconnue comme étant un problème mondial. Un rapport sur les effets sanitaires d’une exposition au fluorure signale qu’il peut engendrer divers cancers, des activités néfastes sur la reproduction, des maladies cardio-vasculaires et des maladies neurologiques.

L’étude portait sur la neurotoxicité induite par le fluorure. L’identification excitoxicity (stimulation du neurone à l’article de la mort) et le stress oxydatif ont été désignés comme étant les deux principaux moteurs de la neurodégénérescence.

D’après les observations, les sujets dont une marbrure de l’émail des dents a été causée par une exposition excessive au fluorure au cours du développement de leurs dents, présentent également des changements neurodégénératifs associés à une forme de stress oxydatif, aussi appelé peroxydation lipidique (rancissement).

Un excès de peroxydation lipidique dans le cerveau peut conduire à une diminution de la teneur totale en phospholipides du cerveau. L’association de la neurotoxicité du fluorure à la neurodégénérescence a permis aux chercheurs d’identifier le polyphénol primaire contenu dans le curcuma, soit la curcumine, comme une substance neuroprotectrice.

Des recherches antérieures sur la curcumine indiquent qu’elle est capable d’activer les antioxydants de trois différentes façons, soit par l’oxygène singulet, les radicaux hyrodxyl et les dommages causés par les radicaux superoxydes afin de protéger le cerveau des effets néfastes du fluorure.

(source : santé plus mag)

La carotte peut prévenir la perte de mémoire te la démence

Des milliers d’hommes et de femmes développent la démence et la maladie d’Alzheimer une fois qu’ils deviennent vieux. Malheureusement, jusqu’à présent, il n’y a pas de remède connu. Bien que les carottes ne garantissent pas que vous ne souffrirez pas de ce trouble, vous pouvez en manger pour réduire significativement le risque.

Ce légume racine contient une bonne quantité d’un composé appelé la lutéoline. C’est le même composé que l’on retrouve dans la camomille, les poivrons, et le romarin. Il est responsable de la réduction de l’inflammation chronique du cerveau, en particulier celui qui est lié au vieillissement. La perte de mémoire et éventuellement la démence surviennent quand les cellules du cerveau sont endommagées de manière irréversible due à une inflammation.

Dans une étude menée par des chercheurs de l’université de l’Illinois sur des souris de laboratoire, les souris âgées avaient une mémoire beaucoup plus mauvaise que les plus jeunes. Cependant, ces souris plus âgées, avec une alimentation riche en lutéoline, ont obtenu de meilleurs résultats aux test de mémoire que celles avec un régime alimentaire normal. De plus, le niveau de l’inflammation du cerveau est devenu comparable à celle des souris jeunes.

(source : santé – nutrition)

10 astuces naturelles simples contre la perte de mémoire

La perte de mémoire est un des « symptômes » de vieillesse. Ceci est bien évidemment dû au poids des années. Car plus on vieillit, plus la capacité de conserver la mémoire s’affaiblit.

Pour garder une bonne mémoire, voici quelques astuces naturelles pour stimuler le cerveau :

1. Manger régulièrement
Le cerveau représente 23% du poids du corps et consomme 20% de son énergie. Par conséquent, faites le plein de carburant  pour qu’il fonctionne  de manière optimale.

2. Consommer les « Super-aliments »
Les épinards, les fraises et les myrtilles sont des « super-aliments », parce qu’ils renforcent le cerveau. Ne pas hésiter à en consommer !

3. Boire des boissons chaudes
Des boissons chaudes comme le thé et le café stimulent le cerveau et aident à se souvenir des choses de manière plus efficace.

4. Éviter l’alcool
Que cela plaise ou non, l’alcool est mauvais pour la mémoire.

5. Prendre des vitamines
La consommation de suppléments, en particulier de l’acide folique, aide à avoir une meilleure mémoire.

6. Les herbes
Selon différentes études, certaines herbes comme le Ginkgo biloba seraient bénéfiques pour la mémoire.

7. Moins de stress
Pour réduire le stress dans votre vie quotidienne, des techniques comme la relaxation et la méditation peuvent être bénéfiques pour le cerveau.

8. Plus de jeux
Des jeux comme les mots croisés, le puzzle et le sudoku sont connus pour stimuler le cerveau.

9. Pratiquer le sport
Il existe plus d’une raison qui incite à pratiquer le sport ;  parmi lesquels garder le cerveau en bonne santé.

10. Dormir
Dormir de manière régulière et avoir un sommeil réparateur est bon pour la cerveau

(source : santé plus mag)

7 habitudes mortelles qui affectent votre cerveau

Vous faites peut-être partie de ces millions de personnes dans le monde qui se démènent chaque jour pour garder leur corps en forme, grâce à une alimentation équilibrée et à de l’exercice physique. Mais que faites-vous pour la santé de votre cerveau ?

Le Dr Sandra Chapman, directrice du Centre pour la Santé du Cerveau, aux États-Unis, insiste sur le fait que « le cerveau est l’une des parties les  plus flexibles de notre corps » et que, pourtant, nous nous préoccupons très peu de le maintenir en bonne forme. Ce n’est pas seulement ce que nous mettons dans notre corps qui s’avère dommageable pour notre cerveau, mais aussi notre style de vie et notre environnement qui jouent un rôle majeur dans nos capacités cognitives.

Éviter ces sept habitudes peut réduire de façon substantielle les dommages occasionnés à votre cerveau, tout en  améliorant votre santé physique dans son ensemble :

1. Sauter le petit-déjeuner
Sauter le petit-déjeuner peut sembler être un bon moyen de réduire le nombre de calories consommés mais, le plus souvent, cela provoque un besoin impératif de consommer du glucose au milieu de la journée. Un apport insuffisant ou déséquilibré en nutriments peut conduire à une malnutrition et contribuer à la dégénérescence des cellules du cerveau.

2. Se suralimenter
Se suralimenter, ce qui peut résulter d’une carence ou du fait d’avoir sauté un repas, peut aussi conduire à des irrégularités du cerveau. Quand vous provoquez un choc dans votre corps avec une grande quantité de nutriments, cela augmente votre tension artérielle, ce qui conduit à une raideur des artères, un symptôme d’une baisse de la capacité mentale.

3. Fumer
Chacun sait que fumer abîme le cœur et peut être la cause principale de nombreux cancers, mais on sait moins que cela affecte également le cerveau. Les produits chimiques présents dans la cigarette, notamment la nicotine, endommagent de façon permanente les cellules réceptrices du cerveau, rétrécissant et affaiblissant celui-ci.

4. Respirer de l’air pollué
La pollution de l’air est un facteur majeur de détérioration des cellules du cerveau. En tant que principal bénéficiaire de l’oxygène, le cerveau est incapable d’utiliser l’air pollué et la diminution de l’apport d’oxygène conduit à une diminution de ses capacités.

5. Avoir de mauvaises habitudes de sommeil

Un sommeil irrégulier est le principal facteur de perte de neurones. Le sommeil est le moment précis où notre cerveau peut se reposer et récupérer d’une journée de stimulation. Dormir avec votre tête couverte peut sembler être un bon moyen de se protéger du bruit, mais le manque d’oxygène qui en résulterait pourrait avoir des répercussions fâcheuses.

6. Trop travailler
Travailler alors que vous êtes malade peut causer plus de dégâts que le seul fait de contaminer vos collègues de travail avec votre rhume. Votre cerveau joue un rôle majeur dans votre guérison, donc lui ajouter une pression supplémentaire peut non seulement l’endommager, mais aussi ralentir votre guérison.

7. Avoir peu de vie sociale
Il est prouvé que l’isolement social a une influence négative sur la croissance et la résistance de votre cerveau. La conversation aide à la formation de nouvelles connections dans le cerveau et, sans un flux d’idées, le cerveau peut stagner et régresser. Une conversation stimulante encourage l’efficacité du cerveau.

Les autorités médicales contrôlent rarement le bien-être de notre esprit et, le plus souvent, se concentrent exclusivement sur les données physiques, comme la tension artérielle, le poids et la bonne santé du cœur. Les recherches du Centre pour la Santé du Cerveau de Dallas, au Texas, nous rappellent qu’il est non seulement essentiel à notre bien-être et à notre longévité, mais qu’il est l’organe le plus vital de notre corps.
(source : santé plus mag)