Voici pourquoi vous devriez dormir sur le côté gauche

dormir-cote-gauche

Tout le monde sait que le sommeil est très important pour conserver une bonne santé physique et mentale. Toutefois, la durée de votre sommeil est tout aussi importante que la façon dont vous dormez. Votre position de sommeil peut influer sur votre santé, aider votre peau à conserver une apparence jeune, et améliorer votre santé digestive.

En outre, dormir sur le côté gauche de votre corps peut même vous sauver la vie. Si vous dormez dans une autre position, continuez à lire pour savoir pourquoi vous devriez commencer à dormir sur le côté gauche dès maintenant.

Le côté sur lequel vous dormez a de l’importance

Il y a plusieurs positions de sommeil – sur le ventre, sur le dos, sur le côté gauche et droit – et elles ont toutes une incidence sur votre santé. Dormir sur le dos peut être particulièrement dangereux pour les personnes souffrant d’apnée du sommeil ou d’asthme, car cela peut provoquer des difficultés respiratoires.

Dormir sur le côté droit est susceptible d’aggraver les problèmes de digestion, tandis que dormir sur le côté gauche peut améliorer les symptômes digestifs.

Avantages de dormir sur le côté gauche

Dormir sur le côté gauche est censé améliorer considérablement la santé et même sauver des vies. En médecine holistique, le côté gauche du corps est le côté lymphatique dominant, et quand vous dormez sur ce côté, votre corps a plus de temps pour filtrer les toxines, la lymphe, et les déchets par le canal thoracique et les ganglions lymphatiques.

D’autre part, dormir sur le côté droit fait fonctionner votre système lymphatique plus lentement. Vous ne voulez pas que cela se produise, car un système lymphatique qui ne fonctionne pas à plein rendement peut devenir incapable de filtrer les toxines ou de faire bouger correctement la lymphe dans le corps. Cela augmente le risque de maladies mortelles en raison de l’accumulation de toxines.

Lorsque vous commencez à dormir sur le côté gauche, vous remarquerez peut-être que votre corps devient plus efficace à éliminer les toxines par les excrétions. Cela se produit parce que cette position améliore le fonctionnement du système digestif, et permet à votre corps d’extraire les nutriments et éliminer les toxines rapidement.

Apprenez à dormir dans cette position

Si vous dormez habituellement sur le dos, le ventre, ou le côté droit, vous pourriez vous demander comment rompre avec cette habitude et commencer à dormir sur le côté gauche. Cela prendra un certain temps et une certaine pratique, mais il est possible d’entraîner rapidement votre corps à dormir dans cette position. Voici quelques conseils:

Vous pouvez essayer de vous coucher sur le côté gauche et d’appuyer un traversin contre votre dos. Le traversin va vous empêcher de vous retourner pendant la nuit.

Essayez de dormir sur l’autre côté du lit. Ce sera plus facile pour vous de vous retourner sur l’autre côté et de profiter de la même expérience de sommeil.

Une autre astuce est de garder un faible éclairage sur votre droite. Puisque votre corps va naturellement avoir envie de se détourner de la lumière pendant le sommeil, ce sera plus facile pour vous de dormir sur le côté gauche.

Essayez ces petits changements dès que vous le pouvez – ils permettront d’améliorer vos habitudes de sommeil et de vous conduire à une meilleure santé.

(source : santé nutrition)

Publicités

Faire une sieste peut augmenter considérablement l’apprentissage, la mémoire, la conscience, et plus

Dans certains endroits, les villes ferment l’après-midi et tout le monde rentre à la maison pour faire une sieste.

Malheureusement, dans beaucoup d’endroits, à cause de notre mode de vie, la sieste en milieu d’après-midi est considérée comme un luxe, et dans certains cas, c’est un signe de pure paresse. Mais avant de culpabiliser pour la sieste de ce week-end ou de vous endormir pendant un film, rassurez-vous, la sieste est réellement bonne pour vous et c’est un phénomène tout à fait normal dans le rythme circadien.

De nos jours, même si nous dormons suffisamment la nuit, notre attention et notre vigilance se dégradent. Même si cela peut être un inconvénient mineur à l’époque moderne, ça aurait été une question de vie ou de mort pour nos ancêtres. Si vous finissez de mettre en place un projet de travail ou que vous chassez pour subsister, une sieste peut raviver votre vigilance et remettre vos neurones en place en seulement 15 à 20 minutes.

De très grandes entreprises le reconnaissent.

Les entreprises Google et Apple ne sont que quelques-unes à permettre aux employés de faire une sieste. Des études ont affirmé que les micro-siestes peuvent améliorer la connaissance et la productivité. En plus, qui n’aimerait pas avoir un patron qui vous permet de dormir un peu avant de reprendre le travail ?

Une étude de la University of Colorado Boulder a constaté que les enfants qui n’ont pas pu faire leur sieste de l’après-midi ont montré moins de joie et d’intérêt, plus d’anxiété, et ont eu plus de mal à résoudre les problèmes que les autres enfants. On peut constater la même chose pour les adultes qui bénéficient de la sieste.

Les chercheurs de Berkeley ont trouvé qu’une sieste d’une heure augmentait considérablement la capacité à apprendre et la mémoire. Les siestes fournissent une sorte de redémarrage, où la mémoire à court terme est vidée et notre cerveau est actualisé avec un nouvel espace défragmenté.

sieste-

Faire la sieste, nous l’avons vu maintes et maintes fois, c’est comme redémarrer votre cerveau. Tout le monde aime faire une petite sieste de temps en temps, mais faire une sieste peut être aussi bien un art qu’une science. Le Wall Street Journal propose des recommandations pour la planification de sieste parfaite, y compris la durée de la sieste et à quel moment.

Les experts du sommeil disent dans l’article que si vous faire une petite sieste de 10 à 20 minutes vous en tirerez le meilleur profit, mais en fonction de la sieste que vous recherchez pour vous, d’autres durées peuvent être idéales. Pour un coup de pouce rapide de l’éveil/ concentration/ vigilance, les experts disent qu’une petite sieste de 10 à 20 minutes est suffisante pour se remettre au travail rapidement/en un clin d’œil/ en un claquement de doigt.

Pour le traitement de la mémoire cognitive, cependant, une sieste de 60 minutes peut vous faire plus de bien, a déclaré le Dr Mednick. Y compris le sommeil profond à onde lentes permet de se remémorer des souvenirs, des lieux et des visages. L’inconvénient : un peu de somnolence au réveil.

« Si vous faite une sieste de plus de 30 minutes, vous vous retrouvez dans un sommeil profond. Avez-vous déjà fait une sieste et vous êtes senti pire quand vous vous êtes réveillé ? C’est ce qui se passe, vous dormez trop longtemps et vous entrez dans une phase de sommeil dont il est très difficile de sortir », Dr Michael Breus.

Enfin, la sieste de 90 minutes impliquera probablement un cycle complet de sommeil, ce qui favorise la créativité et la mémoire procédurale et émotionnelle, comme apprendre à faire du vélo. Se réveiller après un sommeil paradoxal signifie généralement une quantité minimale de l’inertie du sommeil a déclaré le Dr. Medneck.

En fait, une étude  publiée dans PubMed en 2002 a révélé qu’une sieste, même de 5 ou 10 minutes crée un sens élevé de vivacité/ concentration/ éveil et une augmentation de l’aptitude cognitive par rapport à si vous ne faites pas de sieste. Donc si vous voulez recharger les batteries rapidement faites une sieste de 10-20 minutes, et pour un rajeunissement profond du sommeil.

En plus de ces recommandations, une suggestion étonnante est de s’asseoir légèrement redressé pendant votre sieste, car ça vous aidera à éviter de tomber dans un profond sommeil. Et si vous vous retrouvez à rêver lors de vos siestes cela peut être un signe de manque de sommeil.

(source : santé nutrition)

Un mauvais sommeil ? Des pistes !

En moyenne, nous dormons environ 8 heures par nuit mais pour certains 5 heures de sommeil suffisent : ce sont les « petits dormeurs », d’autres ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil : ce sont les « gros dormeurs ». Certains sont « du matin », d’autres « du soir ».

Ces besoins en sommeil différents d’un sujet à l’autre sont génétiquement déterminés et hérités de nos parents. Notre besoin fondamental en sommeil se heurte souvent aux exigences et aux contraintes de notre vie socio- professionnelle. Si ces conflits sont trop importants ou trop répétés, nous risquons de dégrader nos rythmes biologiques et cycles de sommeil et voir apparaître une sensation de fatigue, de malaise, ou d’insomnie de surmenage. C’est ce qui nous arrive le plus souvent quand notre vie professionnelle nous oblige à un travail de nuit…

Le fait de bien dormir peut être résumé à trois critères :

  • avoir un endormissement facile,
  • réaliser des nuits complètes sans réveil nocturne,
  • présenter un réveil naturel pour se sentir en forme tout au long de la journée.

Les conséquences d’un mauvais sommeil

30% de la population ont, actuellement, présenté une insomnie occasionnelle (quelques jours) ou à court terme (moins d’un mois).

Un sommeil de bonne qualité se définit par l’absence de somnolence pendant la période d’éveil. Qu’il soit de mauvaise qualité ou en quantité insuffisante (dette chronique de sommeil).

L’âge est aussi un facteur important dans l’organisation de notre sommeil. Il est évident qu’un enfant ne dort pas comme une personne âgée.

A partir de 40 ans, en général, le temps de sommeil diminue et l’on se réveille plus tôt.
Nous supportons aussi beaucoup moins bien les changements de rythme. Nous nous remettons facilement d’une nuit blanche à 20 ans… beaucoup moins à 40 ans. Notre sommeil s’allège. Les réveils nocturnes sont plus fréquents et les ré-endormissements plus difficiles. Et, plusieurs éveils nocturnes donnent souvent l’impression de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit…

Les conséquences d’un mauvais sommeil sont les suivantes :  

  • fatigue et somnolence diurne avec risque accru d’accidents du travail ou de la circulation ;
  • difficultés de concentration et manque d’attention (baisse de performances) ;
  • troubles de la mémoire ;
  • troubles de l’humeur ;
  • modification de l’envie de manger (augmentation des quantités consommées, risque de surpoids et d’obésité).

Mais pourquoi je dors mal ?

Voici quelques pistes :

Les champs électromagnétiques

En ce qui concerne le sommeil il est important d’examiner le champ rayonné émis par les appareils dans nos maisons tels que TV, radio et micro-ondes, ordinateurs, wi -fi connexions, un radio-réveil et des téléphones mobiles parmi bien d’autres choses. Les champs magnétiques sont mesurés en milli-Gauss ou mG.

Le champ est toujours plus fort près de la source et diminue à mesure que l’on s’éloigne de la source. 2,5 mg est la limite généralement acceptée de l’exposition aux champs électromagnétiques, mais personne ne vous dit que le sèche-cheveux moyenne, aspirateur, ou ouvre-boîte vous utilisez émet un AMAZING 300 mg ou plus !

Il est la preuve et de la recherche que de nombreux problèmes de santé et d’états pathologiques sont maintenant associés à une quantité énorme de l’exposition aux champs magnétiques.

Trop de cortisol

Le cortisol est une hormone produite par les glandes surrénales et circule dans le corps dans des conditions normales à des niveaux plus élevés le matin et bas quelques heures dans le sommeil . C’est une réponse naturelle du corps dans les moments de stress que les niveaux de cortisol sont élevés dans le sang.

Aujourd’hui, cependant, notre niveau de stress quotidiens sont devenus si constamment élevé que nous n’avons jamais eu le temps de récupérer, ce qui conduit à une grande quantité de cortisol circulant en permanence dans le corps.

De nombreux problèmes de santé sont associés à cet état de cortisol élevé et le stress chronique comme altération de la fonction thyroïdienne, les déséquilibres de sucre dans le sang, augmentation de la graisse abdominale, l’hypertension artérielle, la densité a diminué d’os et les tissus musculaires pour n’en nommer que quelques-uns. Utilisant des techniques de relaxation et obtenir un sommeil efficace aider les niveaux de cortisol plus bas.

Un manque de mélatonine

La mélatonine est une hormone libérée par la glande pinéale en réponse à l’obscurité. La mélatonine est produite par le corps pendant la nuit et pendant le sommeil. Il ne se produit pas en raison de sommeil, mais purement liée à l’obscurité naturelle. L’hormone mélatonine est pensé pour déclencher le sommeil et la sensation de fatigue et envie de dormir. Si votre rythme circadien est désynchronisé et vos cycles veille / sommeil ne sont pas chronométré avec le jour naturel et la nuit, la lumière et l’obscurité de votre corps ne sera pas produire suffisamment de mélatonine et le sommeil, entre autres, sera perturbé. mélatonine est aussi l’un des plus puissants antioxydants connus à ce jour est donc entièrement liés à la santé et la longévité optimale.

Perturbation des rythmes circadiens

Le mot circadien provient des termes latins, circā (environ) et dies (journée). Aujourd’hui, le terme est utilisé pour qualifier les événements biologiques qui ont lieu de façon périodique toutes les 24 heures.

Les premières études ont montré que des individus isolés durant plusieurs semaines du cycle environnemental de lumière et d’obscurité de 24 heures continuent de maintenir un cycle où le repos (sommeil) et l’activité (éveil) alternent sur une période approximative de 24 heures. La persistance du cycle veille/sommeil, en l’absence de changements quotidiens de l’environnement, suggère que l’être humain a une horloge biologique interne qui influence son comportement.

Les rythmes circadiens sont décrits comme étant endogènes, c’est-à-dire qu’ils sont générés à l’intérieur de notre corps par un mécanisme temporel interne : l’horloge circadienne.

naturo sommeil rythme-circadienChez l’humain, plusieurs rythmes circadiens sont observés tels que ceux de : la température corporelle des hormones (cortisol, mélatonine) du rythme cardiaque du niveau d’éveil de l’humeur de la vigilance de la mémoire du corps Ce que nous voulons idéalement est d’obtenir nos rythmes circadiens dans un flux naturel et le débit.

Pour ce faire nous avons besoin de vous connecter au rythme des terres, ce qui est exactement la même, curieusement, que la nôtre. Connexion avec la terre réinitialise nos rythmes circadiens naturels. Vous pouvez le faire en vous connectant littéralement votre peau au naturel c’est à dire les terres de sable de surface, de l’eau, de l’herbe etc

En résumé pour rendre votre sommeil plus paisible :

  • débrancher les appareils dans votre chambre et autour de la maison
  • dormir sur les fibres naturelles et en coton
  • ne pas trop stimuler votre auto avant d’aller au lit c’est à dire ne pas exercer (il stimule SNS),
  • ne regarde pas la télévision juste avant ou au lit,
  • ne pas utiliser votre ordinateur juste avant le sommeil
  • essayer des exercices de respiration ou de médiation avant de dormir
  • faire de votre chambre noire
  • assurez-vous que vous ne mettez pas sur un trop grand nombre d’oreillers, élévation verticale imite ce qui réduit la capacité de recharge surrénale …. élever vos jambes pas votre tête.
  • boire camomille et la valériane thé dans la soirée
  • ne pas manger des repas de grandes ou sucrés avant le coucher
  • éviter la caféine et des stimulants tels que le chocolat dans la soirée
  • ne pas entrer dans le lit bouleversé ou en colère
  • ne pas faire des listes avant d’aller au lit, les enregistrer pour le matin, ils peuvent vous causer du stress et ce contrepoids contre le sommeil et surrénale recharge.

Conclusion naturopathique

Il est important de rendre votre chambre le plus paisible possible et de la transformer en « sanctuaire » de la détente. Si vos problèmes d’insomnies persistent, pensez à consulter et n’hésitez pas à tenir un agenda de votre sommeil afin de repérer les défaillances.

Un naturopathe peut vous aider à trouver des méthodes naturelles pour vous aider à vous réconcilier avec le marchand de sable ! Dans un autre article je vous parlerai des « plantes du sommeil ».

(source : santé – nutrition)

4 plantes pour votre chambre à coucher qui vous aideront à mieux dormir

Afin d’améliorer votre sommeil, vous devez choisir les bonnes plantes.

Voici la liste des plantes qui peuvent améliorer votre sommeil :

Lavande : peut effectivement aider à traiter l’insomnie et l’anxiété. L’inhalation de son parfum a des effets sédatifs.

Aloe Vera: peut aider à éliminer la pollution des produits chimiques trouvés dans les produits de nettoyage.

Jasmin: C’est un somnifère naturel. Ses effets positifs sont: amélioration de la qualité du sommeil, diminution de l’anxiété et amélioration de l’humeur au réveil.

Lierre : C’est la plante la plus efficace pour absorber le formaldéhyde. Le lierre est facile à cultiver car il peut survivre dans des températures modérées et à des expositions au milieu du soleil.

(source : eddenya)

Pavot de Californie

pavot de californie

USAGE : Cousin du pavot à opium, à l’effet beaucoup plus modéré. Antidépresseur, soulage le stress, sédatif et hypnotique (= répare les cycles du sommeil).

Utiliser les pétales des fleurs en infusion, avec du miel et d’autres plantes sédatives, à raison d’1 cuillère à soupe  / 25 cl, laisser infuser 10 minutes. Ne pas donner aux jeunes enfants.

OBTENIR : Plante ornementale pour jardins.

(source : santé – nutrition)

10 boissons qui vous aident à bien dormir

Pour passer des nuits au calme, on peut privilégier certaines boissons. Rien de mieux que de boire des boissons chaudes comme du lait avec un peu de miel, une tisane ou encore une camomille, pour à coup sur se retrouver dans les bras de Morphée en quelques minutes.

Testez ces boissons apaisantes qui vous aideront à vous relaxer et à bien dormir :

Infusions à la mélisse

infusion mélisse

La mélisse fait partie de la famille de la menthe. On lui connait bien des vertus comme aider à combattre les insomnies ou encore le stress. Pour préparer une infusion : lavez et séchez 4,5g de feuilles de mélisse, ajoutez à 15 cl d’eau bouillante. Laissez infuser quelques minutes, ajoutez du sucre ou du miel et buvez bien chaud.

Thé vert décaféiné

thé vert décaféiné

Le thé vert est la première des variétés de thé qui est apparue. Le thé vert décaféiné contient de la thénanine, ce qui aide à réduire le stress et améliore le sommeil. Attention toutefois à ne pas confondre thé vert classique et thé vert décaféiné car avec du thé vert classique vous risquez d’avoir du mal à trouver votre sommeil.

Infusion à la valériane

infusion à la valériane

La valériane est une plante sédative. Cette plante possède des vertus analgésique et antispasmodique, qui permettent de calmer la douleur. Il est préférable d’alterner avec d’autres tisanes pour éviter l’accoutumance. Réalisez une tisane en mélangeant, 1 c à c de valériane dans 20 cl d’eau chaude, afin de vous aider à vous endormir si vous avez des maux de dos ou autre.

Smoothie à la banane

smoothie à la banane

Pensez à réaliser un smoothie pour vous détendre avant d’aller au lit. Pour un verre, mélangez 1/2 banane bien mûre avec 1 c à s de beurre d’amande et 1/2 tasse de lait de soja nature, mixez le tout et régalez-vous.

Tisane à la camomille

Tisane à la camomille

Les tisanes, notamment à la camomille permettent de soulager les problèmes digestifs et les troubles légers du sommeil. Pour préparer une tisane à la camomille, faites chauffer 20 cl d’eau, ajoutez 1 c à s de fleurs séchées et laissez infuser 10 minutes avant de déguster.

Ovomaltine

ovomaltine

La poudre Ovomaltine est un produit à base de malt d’orge, de lait écrémé, de cacao et de levure. En Grande-Bretagne et en Inde, on consomme régulièrement ce type de boisson car sa teneur en magnésium aide à se détendre et permet de passer une belle nuit. Ajoutez quelques cuillère dans un verre de lait tiède et buvez juste avant vous coucher.

Le lait

lait

Le lait est un remède très efficace et utilisé depuis la nuit des temps pour passer de belles nuits. Le taux élevé d’acide aminé a une effet calmant et rien de tel que de boire un verre de lait chaud additionné d’une cuillère à soupe de miel.

Eau de coco

eau de coco

On pense souvent que l’eau de coco est une boisson stimulante, alors qu’elle sera votre alliée pour passer une belle nuit de sommeil. L’eau de coco est prisée par les sportifs, c’est un isotonique qui permet de se réhydrater. On trouve facilement des bouteilles d’eau de coco prêtes à l’emploi, nul besoin de se munir de sa machette pour vider les noix de coco de leur délicieux nectar.

Jus de cerise

jus de cerise

Boire un verre de jus de cerise matin et soir permet de gagner 1 heure de sommeil. En effet les cerises sont riches en mélatonine, l’hormone qui régule le sommeil. Une étude menée aux USA par des chercheurs assure que les patients atteints de troubles du sommeil en buvant matin et soir un verre de jus de cerise, gagneraient 84 minutes de sommeil. Alors pourquoi s’en priver ?

Harney and sons

Harney and sons

La marque Harney ans Sons est une marque de thé américaine spécialisée dans les thés et tisanes de haute qualité. Ils ont notamment un mélange de thé floral camomille et lavande possédant des vertus très calmante. Boire une tasse avant le coucher permet de passer une nuit apaisée. Bonne nuit !

(source : 750g)

Comment arrêter de ronfler ?

Le ronflement est un problème très commun, qui affecte environ 15 millions d’hommes et de femmes en France. Ce bruit agaçant peut perturber votre sommeil ainsi que celui de votre partenaire.

ronfler

Le ronflement se produit lorsque les structures de la gorge vibrent et commencent à produire du bruit. C’est souvent considéré comme un trouble du sommeil et le ronflement lourd peut avoir des conséquences médicales et sociales graves.

Donc, si vous ronflez régulièrement, il est nécessaire de prendre des mesures pour régler ce problème. Rappelez-vous que tout-le-monde a besoin de repos, et en ronflant, vos nuits ne peuvent tout simplement pas être aussi paisibles et récupératrices.

De nombreux produits sont disponibles pour traiter le ronflement, mais la plupart d’entre eux ne se sont pas montrés efficaces. Il n’existe pas de remède miracle pour le ronflement, mais certains changements de style de vie et des remèdes maison simples peuvent apporter une grande aide pour le contrôler.

1. Menthe poivrée

Les propriétés anti-inflammatoires de la menthe poivrée aident à réduire le gonflement des membranes de la muqueuse de la gorge et des narines, favorisant ainsi une respiration facile et en douceur. La menthe poivrée est un remède fonctionnant bien pour le ronflement temporaire dû à une allergie, un air froid ou sec.

  • Ajoutez 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans un verre d’eau. Gargarisez-vous avec avant d’aller vous coucher. Assurez-vous de ne pas avaler cette solution. Renouvelez tous les jours jusqu’à ce que vous obteniez le résultat désiré.
  • Si l’air sec et la congestion causent votre ronflement, ajoutez quelques gouttes d’huile de menthe poivrée (vous pouvez aussi utiliser de l’HE d’eucalyptus) à un humidificateur environ 30 min avant d’aller vous coucher et mettez-le en route. Laissez l’humidificateur fonctionner toute la nuit. Cela vous aidera à ouvrir vos voies respiratoires et vous évitera de ronfler.
  • Vous pouvez aussi frotter un peu d’huile de menthe poivrée sous votre nez et de chaque côté de vos narines avant d’aller au lit.

2. Huile d’olive

Etant un fort agent anti-inflammatoire, l’huile d’olive assouplit les tissus le long des voies respiratoires, ce qui réduit leur gonflement et permet un libre passage de l’air. Elle peut aussi réduire la douleur. Utilisez ce remède régulièrement pour réduire également les vibrations dans la gorge et arrêter de ronfler.

  • Prenez 2 ou 3 gorgées d’huile d’olive avant d’aller au lit tous les jours.
  • Mélangez 1/2 cuillère à café d’huile d’olive et 1/2 càc de miel, et prenez cette potion avant d’aller au lit.

3. Vapeur

La congestion nasale est l’une des principales raisons du ronflement. Une des meilleures solutions pour réduire la congestion est d’inhaler la vapeur.

  1. Versez de l’eau bouillante dans un grand bol.
  2. Ajoutez 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus ou d’huile essentielle d’arbre à thé.
  3. Maintenez une serviette sur votre tête et inhalez la vapeur profondément par le nez pendant 10 minutes.
  4. Suivez ce remède chaque jour avant d’aller vous coucher jusqu’à ce que vous soyez libéré de votre congestion.

4. Beurre clarifié

Le beurre clarifié, également connu sous le nom de ghee, a certaines propriétés médicinales qui peuvent aider à ouvrir les voies nasales bloquées. Cela vous aidera à moins ronfler et mieux dormir.

  1. Faites réchauffer légèrement un peu de beurre clarifié au bain-marie.
  2. Utilisez un compte-gouttes pour déposer 3 gouttes de ghee tiède dans chaque narine.
  3. Faites cela tous les jours avant d’aller au lit et à nouveau le matin au lever.

5. Cardamome

La cardamome est un expectorant et un décongestionnant, ce qui la rend efficace pour ouvrir les voies nasales bloquées. Le passage libre de l’air se traduira par moins de ronflements.

  1. Ajoutez 1/2 cuillère à café de cardamome en poudre à un verre d’eau tiède.
  2. Buvez cette préparation 30 min avant d’aller au lit.
  3. Faire cela tous les jours pour réduire progressivement votre ronflement.

6. Curcuma

Agent antiseptique et  antibiotique puissant, le curcuma peut traiter l’inflammation et aider à réduire les ronflements. Il devrait être utilisé avec du lait d’amandes ou de noisettes pour traiter le ronflement. La boisson suivante vous aidera à respirer librement pendant que vous dormez et aussi à stimuler votre système immunitaire.

  1. Ajoutez 2 cuillères à café de poudre de curcuma à un verre de lait d’amandes chaud.
  2. Buvez-le 30 min avant d’aller vous coucher.
  3. Faites-le tous les jours.

7. Ortie

Si vous ronflez seulement à un moment donné de l’année, c’est peut-être dû à une allergie saisonnière provoquant l’inflammation des voies nasales. Ce type de ronflement temporaire peut être traité avec l’ortie qui a des propriétés anti-inflammatoires ainsi que des propriétés antihistaminiques.

  1. Ajoutez une cuillère à soupe de feuilles d’ortie séchées dans une tasse d’eau bouillante.
  2. Laissez infuser pendant cinq minutes, puis égouttez.
  3. Buvez cette infusion chaude juste avant le coucher.

Buvez deux à trois tasses d’infusion de feuilles d’ortie tous les jours pendant la saison des allergies peut empêcher le ronflement.

8. Ail

L’ail aide à réduire l’accumulation des mucus dans les voies nasales ainsi que l’inflammation dans le système respiratoire. Donc, si vous ronflez en raison d’un blocage des sinus, l’ail peut vous soulager.

  • Mâchez une à deux gousses d’ail cru et puis buvez un verre d’eau. Faites cela tous les jours, de préférence avant le coucher pour profiter d’un profond sommeil et réduire le ronflement.
  • Utilisez également l’ail en l’ajoutant cru à votre dîner.

9. Miel

Une autre option pour les ronfleurs est le miel. En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, le miel peut réduire le gonflement autour de la zone de la gorge qui peuvent obstruer les voies respiratoires. De plus, le miel lubrifie la gorge, ce qui empêche les vibrations des ronflements de se produire.

  • Mélangez une cuillère à soupe de miel dans un verre d’eau tiède et buvez-le avant le coucher. Faites-le tous les jours.
  • Alternativement, vous pouvez utiliser du miel pour sucrer l’infusion de plantes que vous aimez boire après votre dîner.

10. Camomille

La camomille a des effets anti-inflammatoires bien connus qui peuvent aider à arrêter de ronfler. C’est aussi un relaxant des nerfs et des muscles, qui peut soulager les muscles et les nerfs tendus autour de la gorge et vous aider à mieux dormir.

  1. Ajoutez une cuillère à soupe de fleurs de camomille (ou de la camomille en sachet) pour une tasse d’eau.
  2. Faites bouillir pendant environ 15 minutes.
  3. Égouttez et ajoutez une cuillère à café de miel.
  4. Buvez le thé chaud avant d’aller au lit.

Quelques conseils supplémentaires qui peuvent aider à arrêter de ronfler:

  • Si vous êtes en surpoids, perdez du poids. Les gens qui sont en surpoids ont plus de chair dans la gorge, ce qui contribue au ronflement.
  • Dormez sur le côté plutôt que sur le dos. Lorsque vous dormez sur le dos, votre langue et votre palais doux reposent contre le fond de votre gorge, bloquant les voies respiratoires et entraînant le ronflement.
  • Relevez la tête de votre lit d’environ 10 cm ou utilisez des oreillers supplémentaires pour empêcher les tissus de la gorge de tomber dans vos voies respiratoires.
  • Utilisez des bandes nasales pour vous aider à respirer facilement pendant que vous dormez.
  • Évitez les boissons alcoolisées au moins deux heures avant le coucher. L’alcool peut déprimer votre système nerveux central, provoquant le ronflement.
  • Essayez de chanter avant de vous coucher. Chanter aide à améliorer le contrôle musculaire du palais mou et de la partie supérieure de la gorge.
  • Arrêtez de fumer ou réduisez votre consommation car cela peut irriter la muqueuse de la cavité nasale et de la gorge, provoquant un gonflement et, finalement, le ronflement.

(source : santé – nutrition)