Juste une mauvaise herbe, ou une plante méconnue qui renforce la santé

Le Pourpier, connu également sous le nom de Portulaca oleracea, est considéré comme une mauvaise herbe commune par beaucoup et il peut même pousser dans votre jardin en ce moment sans que vous l’ayez voulu. Il a tout d’abord été cultivé en Inde et en Perse et se propage au reste du monde. Certains cultivateurs ou agriculteurs l’arrachent et le jettent avec les déchets verts et autres mauvaises herbes, tandis que d’autres le cultivent spécifiquement pour se nourrir. Le Pourpier est une mauvaise herbe esthétiquement attrayante avec des feuilles charnues et souvent des fleurs jaunes, mais ses bienfaits pour la santé sont encore plus désirables.

pourpier2

Ces graines puissantes poussent sous de nombreux climats

Les graines de pourpier sont si puissantes qu’elles peuvent rester viables dans les terres jusqu’à 40 années – et c’est une culture naturelle – sans OGM! Il pousse dans un jardin bien entretenu et dans des climats arides, souvent tout aussi bien. Cette plante résistante offre des avantages similaires pour notre système immunitaire et notre santé globale.

Souvent appelé « mauvaise herbe du porc » (et ce serait certainement meilleur pour vos porcs que certaines des graines OGM que de nombreux agriculteurs utilisent pour nourrir leur bétail),  le pourpier contient plus d’ Oméga 3 que de nombreuses huiles de poisson! Cette mauvaise herbe a également l’un des plus hauts niveaux de vitamine A de tous les légumes à feuilles vertes (1320 UI/100g, fournit 44 % des AJR). Les aliments riches en Vitamine A peuvent nous aider à nous protéger de nombreux types de cancer et contribuent à améliorer la santé des yeux.

Puissant antioxydant

En outre, le pourpier regorge de deux types de pigments alcaloïdes de bétalaïne – des bétacyanines rougeâtre et des bétaxanthines jaunes, qui sont également des antioxydants et des antimutagènes. Dans le pourpier se trouvent également de la vitamine C et les vitamines du complexe B, y compris la riboflavine, la pyridoxine, la niacine, ainsi que des caroténoïdes, des oligo-éléments comme le fer, le magnésium et le calcium.

Avec tous ces avantages nutritionnels et les grosses sommes d’argent que nous dépensons dans les suppléments pour améliorer notre santé, il semble que le pourpier devrait être élevé du  statut de mauvaise herbe à un aliment quotidien stimulant la santé. Le pourpier réunit un ensemble puissant de santé, c’est une évidence.

(source : santé – nutrition)

Publicités

Le Roi de tous les Antioxydants

Nous avons tous entendu parler des antioxydants, mais connaissons-nous le roi de tous les antioxydants ? Celui qui est le secret pour éviter le cancer, les maladies cardiaques, le vieillissement, les problèmes neurologiques et plus encore ? Cet antixoydant-là a fait l’objet d’études approfondies et pourtant la plupart d’entre nous ne connaissons rien à son sujet et de nombreux médecins n’ont aucune idée de la façon de remédier à sa carence chez les humains, qui est une véritable épidémie.

glutathion2

Il s’agit bien sûr du Glutathion. C’est un puissant détoxifiant et un stimulant du système immunitaire et il est crucial pour une vie en bonne santé. Même si le corps produit une partie de son propre Glutathion, la faible qualité des aliments, la pollution, l’environnement toxique, le stress, les infections et les radiations réduisent tous le gluthation de notre corps.

Qu’est ce que le Gluthation?

Le Glutathion est une simple molécule produite naturellement dans le corps en continu. C’est une combinaison de trois blocs de protéines ou acides aminés : la cystéine, la glycine et la glutamine.

Le meilleur atout du glutathion est qu’il contient des groupes chimiques soufrés qui luttent pour attraper toutes les mauvaises choses telles que les radicaux libres et les toxines (mercure, métaux lourds…) pour ensuite les expulser de notre corps. C’est particulièrement important dans le monde actuel qui nous bombarde de métaux lourds.

Ou pouvez-vous trouver du Gluthation?

Le corps en produit, mais pas suffisamment dans notre environnement stressant. Voici ci-dessous une liste d’aliments qui contiennent du glutathion ou ses précurseurs aidant le corps à en produire davantage.

  • Brocoli
  • Choux de Bruxelles
  • Choux
  • Choux-fleurs
  • Avocats
  • Pêches
  • Pastèque
  • Cannelle
  • Cardamome
  • Curcuma
  • Tomates
  • Pois
  • Ail
  • Oignons
  • Poivrons Rouges

Remarquez que ce sont tous des aliments bons pour la santé que nous ne mangeons pas souvent. Nous consommons beaucoup d’aliments pauvres, viande, produits laitiers et plats industriels, qui ont été étudiés et se sont avérés être la cause numéro UN des maladies cardiaques et autres maladies et malgré tout, nous en consommons de grandes quantités. La solution est de les limiter et de manger une grande quantité d’aliments frais et vivants qui fournissent des nutriments et n’imposent pas au corps une digestion lente et compliquée.

Vous pouvez aussi faire plus d’exercice car alors votre production de glutathion augmente. La respiration et la transpiration aident également à se débarrasser d’un grand nombre de toxines de notre corps.

Le Glutathion protège des maladies chroniques.

Ce qui rend le glutathion si important et puissant est sa capacité à recycler les antioxydants. Quand votre corps traite les radicaux libres, il les passe d’une molécule à une autre. Ils peuvent aller de la vitamine C à la vitamine E, à l’acide lipoique, puis au glutathion où ils sont atténués. Les antioxydants sont recyclés à ce stade et le corps peut alors régénérer une autre molécule de glutathion pour recommencer le processus.

Le Glutathion procure une aide cruciale à votre système immunitaire pour combattre une maladie chronique car c’est un transporteur des toxines hors de votre corps. Comme sur un ruban attrape-mouches, les toxines se collent au glutathion puis elles sont conduites vers la bile, dans les selles et hors de votre corps. Le Glutathion est également si puissant qu’il s’est avéré une aide importante pour soigner le SIDA. Le corps est en contact constant avec des oxydants et des toxines ; plus nous pouvons les maîtriser, plus notre corps pourra rester fort. C’est pourquoi le glutathion est si important.

9 derniers conseils

Le Docteur Mark Hyman donne 9 conseils pour augmenter votre concentration de Glutathion. Consultez les tous!

1. Consommez des aliments riches en soufre. Les principaux sont l’ail, l’oignon, et les crucifères ( brocoli, kale, radicchio, chou vert, chou-fleur, cresson, etc.).

2. Essayez les protéines du petit lait (whey). C’est une très grande source de cystéine et d’acides aminés pour la synthèse du glutathion. Comme vous le savez, je ne suis pas amateur de produits laitiers, mais ceci est une exception – avec quelques précautions. La protéine de lactosérum DOIT être bioactive et faite à partir de protéines non dénaturées. (Elles sont dénaturées lorsque leur structure naturelle est modifiée). Choisissez du lait non pasteurisé et non produit industriellement qui ne contient aucun pesticides, hormones ou antibiotiques. Immunocal est une protéine de lactosérum bioactive, non dénaturée prescrite par les médecins et elle figure même dans la liste de référence des médecins.

3. L’exercice stimule vos niveaux de glutathion et stimule donc votre système immunitaire, votre détoxification et accroît les défenses antioxydantes de votre corps. Faites-en peu pour commencer puis allez jusqu’à 30 minutes par jour d’exercices vigoureux tels que la marche ou le jogging, ou pratiquez différents sports. Des séances d’effort de 20 minutes 3 fois par semaine seront aussi très profitables.

On pourrait croire que ce serait facile de se contenter de prendre une pilule de glutathion. Mais le corps digère les protéines – et vous n’en tireriez pas les bénéfices en agissant ainsi. Cependant, la production et l’assimilation du glutathion dans le corps requiert de nombreux nutriments et vous avez intérêt à en prendre. Ci-dessous les principaux suppléments dont le corps a besoin pour activer le glutathion. En plus de prendre des multi-vitamines et de l’huile de poisson, je soutiens mon taux de glutathion avec les suppléments suivants et je le fais chaque jour pour ma santé personnelle.

4. N-acétyl-cystéine.  On l’utilise depuis des années pour traiter l’asthme et les maladies respiratoires et pour soigner les personnes souffrant de déficiences gravissimes du foie dues à une overdose de Tylenol. En fait, j’ai été mis en contact avec cette affection durant mes études médicales lorsque je travaillais au service des urgences. Ce supplément est même utilisé pour protéger les reins des teintures utilisées lors des radiographies.

5. Acide-Alpha Lipoique. C’est le deuxième élément le plus important dans nos cellules juste après le glutathion et il est actif dans la production d’énergie, le contrôle du niveau de sucre, la santé mentale et la détoxification. Le corps le produit naturellement, mais du fait de tous les stress auxquels nous sommes soumis, nous en manquons souvent.

6. Les nutriments de méthylation (les folates et les vitamines B6 et B12). Ce sont les éléments les plus cruciaux pour la production naturelle de glutathion. La méthylation ainsi que la production et la transformation du glutathion sont les deux fonctions biochimiques les plus importantes de votre corps. Prenez du folate, (spécialement sous sa forme de 5-méthyltetrahydrofolate) – de la B6 (sous la forme active de P5P) et de la B12 (sous sa forme active de méthylcobalamine).

7. Le Sélénium. Ce sel minéral important aide le corps à transformer et produire du glutathion.

8. Une famille d’antioxydants incluant les vitamines C et E (sous la forme de tocophérols mixtes), agit ensemble pour transformer le glutathion.

9. Le Chardon Marie (silymarine) est utilisé depuis longtemps pour soigner les maladies du foie et aider à stimuler les productions de glutathion.

(source : santé – nutrition)

Les graines de lin

graine-de-lin

De couleur marron grillé, elles apportent des fibres diététiques qui régulent l’appétit et aident à perdre du poids. Elles soulagent les douleurs abdominales, sont anti-inflammatoires, et empêchent la croissance de tumeurs ou de cancers. Elles ont des propriétés anti-oxydantes, promeuvent la fonction intestinale et réduisent le risque d’accident cardiovasculaire.

(source : améliore ta santé)

Les carottes sont riches en vitamine A

Une carotte moyenne contient plus de 100% des apports journaliers recommandés en vitamine A, ce qui est bon pour la vue. Le légume, en particulier, contient des caroténoïdes ce qui les rend anti-inflammatoires et antioxydantes. La lutéine, le même caroténoïde trouvé dans les yeux, peut être obtenue à partir des carottes. Ainsi, vous pouvez en manger pour prévenir ou minimiser le risque de développer des troubles liés aux yeux comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

(source : santé – nutrition)

Antioxydants : les meilleurs aliments

Certains aliments sont particulièrement riches en antioxydants. Voici les 16 meilleurs. Pour en profiter au maximum et faire plaisir à vos papilles, pensez à varier les modes de cuisson.

L’ail, super-immunité

L-ail-super-immunite

Pressez-le ou coupez-le en fines tranches et consommez-le cru pour bien préserver toutes ses propriétés. Sauf si vous avez du mal à le digérer ou des problèmes d’haleine : mieux vaut alors le faire cuire.

Les composés stars : composés soufrés

Posologie : 1 cuillère à café par jour

L’amande, protection cardiaque

L-amande-protection-cardiaque

Incontournable si vous avez du cholestérol, car elle renferme de précieux phytostérols qui contrecarrent l’absorption de ce dernier. La noix, la pistache et la noisette font également partie des oléagineux les plus intéressants (fibres, protéines, acides gras insaturés). Mais dégustez-la nature, ni salée ni grillée !

Le composé star : vitamine E

Posologie : 5 à 7 par jour

L’aubergine, anticholestérol

L-aubergine-anticholesterol

Anticholestérol, c’est l’un des piliers du régime méditerranéen. Plus sa peau est noire, plus elle est riche en antioxydants : c’est même une vraie mine d’or ! Et puisqu’elle s’attendrit à la cuisson, n’ayez crainte de cuisiner ce légume avec sa peau.

Les composés stars : anthocyanines

Posologie : 1 fois par quinzaine

La betterave, le super anti-âge

La-betterave-le-super-anti-age

Ce légume renferme une large panoplie d’antioxydants. Quand vous préparez des betteraves, pensez à les parsemer d’herbes aromatiques ciselées : du thym, de la sauge, de la marjolaine ou encore de l’estragon.

Les composés stars : lutéine, zéaxanthine, flavonoïdes

Posologie : 2 fois par semaine

Le brocoli, un anticancer et spécial poumons

Le-brocoli-un-anticancer-et-special-poumons

Un surdoué parmi les choux, qui sont déjà tous champions en composés protecteurs. Il se prépare aussi bien en salade avec une vinaigrette (huile d’olive et jus de citron) qu’en gratin (béchamel et fromage).

Les composés stars : sulforaphane, carotènes

Posologie : 1 tête par semaine

Le café bon pour le QI

Le-cafe-bon-pour-le-QI

Le café renferme pas moins de 300 antioxydants différents. Une tasse de 15cl en apporte jusqu’à 550mg (contre 200mg pour le thé). Attention quand même à la caféine !

Les composés stars : acide chlorogénique, mélanoïdines

Posologie : 1 tasse par jour

Carotte bonne pour la peau et les poumons

Carotte-bonne-pour-la-peau-et-les-poumons

Une partie des vitamines se situes juste sous la peau : évitez de l’éplucher, surtout si elle est bio, elle se contentera d’un bon brossage sous l’eau. Plus elle est orange, plus elle est riche en antioxydants. Ajoutez un peu de gingembre et/ou de curcuma en poudre : ils facilitent la digestion et sont anti-inflammatoires.

Les composés stars : bêta-carotène et autres carotènes

Posologie : 2 fois par semaine

Champignon le boosteur de nos défenses

Champignon-le-boosteur-de-nos-defenses

C’est le légume à consommer pour ne pas tomber malade, car il renferme des composants antiviraux. Les cèpes sont les champions du sélénium ; les girolles, du cuivre. Attention à ne pas les faire suer dans trop d’huile, ce sont de véritables éponges !

Les composés stars : sélénium

Posologie : 2 fois par semaine

Citron, le boss de la détox

Citron-le-boss-de-la-detox

Super-protecteur polyvalent : bon pour la circulation et l’équilibre acido-basique du corps, il aide le foie dans son travail de détox. Ajoutez un filet de jus de citron sur tout vos plats, sucrés ou salés, et dans votre eau de boisson pour une garantie antioxydante.

Les composés stars : vitamine C, flavonoïdes

Posologie : 3 à 10 cuillères à soupe de jus par jour

Épinard, le brûle-sucres

Epinard-le-brule-sucres

L’ami des diabétiques et de ceux qui ne veulent pas stocker les sucres sous forme de graisses. Et préfèrent les brûler, grâce à un antioxydant . Ajoutez un filet d’huile dans la salade pour améliorer la biodisponibilité de certains antioxydants.

Les composés stars : carotènes, acide alpha-lipoïque, lutéine

Posologie : 1 ou 2 fois par semaine

Jaune d’œuf, un bouclier contre les maladies oculaires

Jaune-d-aeuf-un-bouclier-contre-les-maladies-oculaires

Comme celui du maïs, son pigment jaune protège les yeux des maladies dégénératives (cataracte,…). Pour que l’œuf soit digeste,  évitez de le faire frire. Achetez des œufs bio ou de poules élevées en plein air, pour une meilleure qualité des acides gras, concentrés dans le jaune.

Les composés stars : lutéine, zéaxanthine, zinc

Posologie : 2 ou 3 œufs par semaine

Kiwi, le premier de la classe

Kiwi-le-premier-de-la-classe

Le fait d’en manger plusieurs par semaine augmente notre taux internes d’antioxydants. Variez les préparations : en smoothie avec de la banane, en rondelles dans des salades de fruits ou à la coque (il suffit d’installer un demi kiwi dans un coquetier et de déguster la chair avec une petite cuillère).

Les composés stars : acide phénolique, caroténoïdes

Posologie : 3 par semaine

Pomme, le fruit antioxydant n°1

Pomme-le-fruit-antioxydant

Plus la variété est rustique, plus la chair brunit une fois coupée, plus elle contient d’antioxydants. Croquez-la toujours avec la peau où se concentrent les nutriments.

Les composés stars : vitamine C, quercétine, polyphénols (surtout dans la peau)

Posologie : 1 par jour

Maïs, la protection oculaire

Mais-la-protection-oculaire

Son pigment jaune protège les yeux dégénératives comme la cataracte ou la dégénérescence maculaire. Si vous les préparez en salade, ajoutez des haricots rouges, riches en polyphénols. Si vous les servez en épi, évitez le beurre fondu et privilégiez un filet d’huile d’olive.

Les composés stars : lutéine, zéaxanthine

Posologie : 1 portion (épi ou boîte) par semaine

Myrtille, petits fruits rouges/noirs bons pour les vaisseaux sanguins

Myrtille-petitsfruits-rouges-noirs-bons-pour-les-vaisseaux-sanguins

Anti-herpès, anti-grippe, anti-rhume, anti-cholestérol, brûle-graisses, bons pour la vue… Les petites fruits rouges ou noirs sont parfaits, frais ou surgelés, et même en confitures, en coulis ou séchés.

Les composés stars : vitamine C, anthocyanes, resvératrol

Posologie : 1 poignée par jour

Thé, la boisson de la longévité

The-la-boisson-de-la-longetivite

Le thé blanc est le plus riche en antioxydants, qui augmentent même l’efficacité des antibiotiques (si pris conjointement). Mais le thé vert, le matcha et le noir sont irréprochables aussi, et plus goûteux. Pour une protection antioxydantes maxi, buvez-le en dehors des repas.

Les composés stars : super best-of (blanc), EGCG (vert), théaflavines (noir), quercétine.

Posologie : 1 à 3 tasses par jour

(source : top santé)

Vous jetez l’ail germé ? vous faites une grosse erreur !

ail-germeEst-ce que votre ail a déjà germé avant même que vous l’utilisiez ?

Eh bien, vous ne devriez certainement pas le jeter. Selon la dernière étude publiée dans la Revue de Chimie Agricole et Alimentaire (Journal of Agricultural and Food Chemistry), l’ail germe après cinq jours et il contient cinq fois plus d’antioxydants que l’ail frais.

Cela peut sembler étrange, mais cela fait plus de sens si l’on tient compte de la décision des entreprises alimentaires et des restaurants qui proposent des graines, des noix et des légumineuses germées. Ce processus améliore réellement le contenu nutritionnel. Selon la dernière étude, la même chose s’applique à l’ail.

« En germant, les plantes sont sensibles aux bactéries, aux virus et aux insectes», dit le Dr Jong-Sand Kim, auteur de l’étude. « Cela les fait produire des phytoalexines, des substances ayant un fort effet protecteur. La plupart d’entre elles sont toxiques pour les micro-organismes et les insectes, mais tout à fait bénéfiques pour la santé humaine ».

Germé ou non, l’ail est toujours un bon choix. Les deux variantes contiennent des composés soufrés bons pour la santé, comme l’allicine, et de nombreuses études ont montré que ces composés peuvent ralentir l’athérosclérose, et diminuer la pression artérielle et le risque de certains cancers.