Ces aliments peuvent être mortels, et la plupart d’entre nous l’avons dans la cuisine !

Certains sont toxiques, et d’autres sont dangereux en raison de leur forme. Voici les aliments avec lesquels vous devriez être prudent …

 

RHUBARBE

Les feuilles de rhubarbe contiennent de l’acide oxalique, ce qui provoque des calculs rénaux. Il faut environ 5 kilogrammes de cette plante pour qu’elle soit fatale, mais même des quantités beaucoup plus faibles peuvent causer de graves problèmes.

NOIX DE MUSCADE

La noix de muscade est en fait un hallucinogène, et la consommation de 5,5 grammes peut provoquer des crampes, et 8 grammes peuvent provoquer une crise. Si vous mangez de la muscade, elle peut conduire à une psychose.

PATATES

Combien de fois avez-vous acheté des pommes de terre avec la peau verte? Les glycoalcaloïdes, qui peuvent causer la diarrhée ou même un coma ou la mort, se trouvent dans la peau de la pomme de terre et des pommes de pousses vertes.

AMANDES

Il existe deux types d’amandes, douces et amères. Celles qui ont un goût amer contiennent des quantités élevées de cyanure d’hydrogène. 7-10 de ces amandes peuvent causer de graves problèmes chez les adultes et peuvent être mortelles pour les enfants.

THON

Le thon est dangereux, car il absorbe le mercure dans sa chair, et lorsque le mercure est ingéré, il sera soit éliminé par les reins, ou se logera dans le cerveau, où il peut faire beaucoup de dégâts. La FDA recommande aux femmes enceintes et aux enfants d’éviter le thon.

(source : eddenya)

Publicités

Les vaccins contre la grippe sont plus dangereux qu’une grippe !

vaccin grippe

Le verdict est tombé sur le vaccin contre la grippe. De nombreux experts médicaux s’accordent aujourd’hui sur le fait qu’il est plus important pour vous et votre famille de vous protéger du vaccin contre la grippe que de la grippe elle-même.

Chaque année, l’industrie pharmaceutique, les experts médicaux et les principaux médias travaillent dur pour nous convaincre de se faire vacciner contre la grippe. Mais on ne nous dit pas toute l’histoire. Ce que nous n’entendons pas, ce sont des cas sur les effets indésirables ou sur les produits chimiques toxiques qu’on nous injecte.

 

1. En fait le vaccin contre la grippe rend malade pour commencer

Avez-vous déjà remarqué comment les enfants vaccinés tombaient malades, presque immédiatement après une vaccination? C’est parce que le virus de la grippe est introduit dans le corps. Alors plutôt que de vacciner, le vaccin contre la grippe sensibilise seulement le corps contre le virus. Et le fait qu’il rende des personnes malades après la vaccination indique une immunosuppression (suppression médicale du système immunitaire).

 

2. Les vaccins antigrippaux contiennent d’autres ingrédients dangereux tels que le mercure

L’industrie pharmaceutique, les experts médicaux et les grands médias sont sincères en nous disant que les vaccins contre la grippe contiennent des souches du virus de la grippe. Ce qu’ils sont moins susceptibles de nous révéler, c’est la longue liste des autres ingrédients qui viennent avec le vaccin. On sait désormais que les vaccins contre la grippe contiennent du mercure, un métal lourd connu pour être dangereux pour la santé humaine. La toxicité du mercure peut causer la dépression, perte de mémoire, maladies cardiovasculaires, problèmes respiratoires, problèmes de santé bucco-dentaire, déséquilibres digestifs et d’autres problèmes de santé graves.

 

3. Le vaccin contre la grippe peut causer la maladie d’Alzheimer

Maintenant, des preuves indiquent que les vaccins contre la grippe peuvent causer la maladie d’Alzheimer. Des recherches menées par le Dr Hugh Fudenberg, spécialiste en immunologie, montrent que ceux qui font régulièrement le vaccin contre la grippe augmentent leur risque d’avoir la maladie d’Alzheimer par 10. Il croit que cela est dû à la combinaison toxique de l’aluminium et du mercure dans le vaccin. En outre, le fait de le faire à une personne âgée (qui avec l’âge va naturellement avoir un système immunitaire plus faible) ne fera qu’augmenter ses chances d’avoir cette maladie.

 

4. Les mêmes personnes qui poussent à se faire vacciner contre la grippe se font des milliards de dollars chaque année

En Août 1999, le Comité sur la réforme du gouvernement a lancé une enquête sur la politique fédérale de vaccination. Cette enquête a porté sur d’éventuels conflits d’intérêt de la part de la Food and Drug Administration (FDA) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). L’enquête a conclu que de nombreuses personnes siégeant dans les deux principaux comités consultatifs avaient des liens financiers avec les compagnies pharmaceutiques qui fabriquent les vaccins. Souvent, on a accordé des dérogations à ces personnes pour participer pleinement aux discussions qui ont abouti à des recommandations en matière d’homologation des vaccins et de vaccins pour l’immunisation des enfants. Ce qui en soi crée de sérieux doutes quant à la réelle efficacité des vaccins contre la grippe.

 

5. Manque de preuves réelles alors que même les jeunes enfants bénéficient de vaccins contre la grippe

51 études impliquant 260 000 enfants âgés de 6 à 23 mois ont établi qu’aucune preuve que le vaccin contre la grippe n’était plus efficace qu’un placebo. En outre, les vaccins contre la grippe ne protègent que contre certaines souches du virus ce qui signifie que vous pouvez encore facilement attraper la grippe si vous entrez en contact avec une souche différente du virus.

 

6. Le vaccin vous rend plus sensible à la pneumonie et à d’autres maladies contagieuses.

Pour quelqu’un qui a un système immunitaire déjà affaibli, l’injection de souches du virus de la grippe peut avoir des conséquences dévastatrices. Si votre corps est déjà au travail pour lutter contre un virus ou qu’il fonctionne simplement avec une faible immunité, l’injection d’un vaccin pourrait l’exposer gravement à contracter la grippe avec des symptômes plus forts, ou encore pire la pneumonie et d’autres maladies contagieuses.

 

7. Troubles vasculaires

La recherche médicale montre que les vaccins contre la grippe sont associés à un risque accru d’inflammation vasculaire. Les symptômes comprennent notamment la fièvres, des douleurs de la mâchoire, des douleurs musculaires, des douleurs et des raideurs dans le cou, les bras, les épaules et les hanches et des maux de tête.

 

8. Les enfants de moins de 1 an courent un risque

Les enfants de moins de 1 an sont très vulnérables à une violation du centre nerveux sensible qui entoure le cerveau et le système nerveux central. Le premier vaccin contre la grippe est administré à l’âge de 6mois. Un enfant de moins de 1 manque de protection pour se prémunir contre une détérioration prématurée de la barrière hémato-encéphalique.

 

9. Risque accru de narcolepsie

Il y a eu des dizaines de cas signalés d’enfants dans 12 pays différents qui ont développé la narcolepsie (un trouble du sommeil chronique) après avoir reçu le vaccin contre la grippe. L’étude, qui eut lieu entre Octobre 2009 et Décembre 2011, a comparé 3,3 millions de Suédois vaccinés avec 2,5 millions de personnes qui n’ont pas été vaccinées. Le risque a été jugé plus élevé chez les plus jeunes qui se sont fait vacciner. Pour les moins de 21 ans, le risque de contracter la narcolepsie était trois fois plus élevé.

 

10. Il affaiblit les réactions immunologiques

Il y a eu des milliers d’articles de revues médicales qui ont publiées que les vaccins conduisent à des réactions immunologiques nocives et une foule d’autres infections. En outre, les réponses immunologiques affaiblissent et diminuent la capacité d’une personne à combattre les maladies que le vaccin était censé nous protéger.

 

11. Troubles neurologiques graves

Des preuves indiquent maintenant que les ingrédients qui sont dans les vaccins contre la grippe peuvent effectivement causer des troubles neurologiques graves. En 1976, un nombre important de ceux qui ont reçu le vaccin contre la grippe on eu le syndrome de Guillain-Barré (SGB), une affection caractérisée par des lésions nerveuses permanentes et même la paralysie. Les vaccins antigrippaux peuvent contenir de nombreux composants nocifs, y compris des détergents, du mercure, du formaldéhyde et des souches de virus vivant de la grippe.

(source : le nouveau paradigme)

Pourquoi vous ne devriez jamais manger du Tilapia ou d’autres poissons d’élevage ?

tilapia

Beaucoup de gens ont l’idée que manger du poisson serait une meilleure option que de manger du bacon pour la santé. Et la vérité est que c’est vrai… la plupart du temps! Le poisson est un aliment qui a  une faible teneur en gras, riche en protéines et offre toute une gamme de bienfaits pour la santé. Toutefois, étant donné ce que nous savons des poissons et de leur provenance aujourd’hui, nous pourrions avoir à réexaminer cette affirmation.

Le poisson peut être soit l’un des meilleurs aliments pour vous ou bien nuisible à votre santé selon l’endroit d’où il vient. Il y a un monde de différence entre un poisson pêché parmi les poissons sauvages et un poisson d’élevage. Les poissons d’élevage les plus courants sont: le saumon, le tilapia, le loup de mer, le poisson-chat et la morue.

Alors, pourquoi les poissons d’élevage seraient-ils toxiques pour notre santé? Quels sont les dangers de la consommation de poisson d’élevage? Nous répondons à toutes ces questions ci-dessous!

6 raisons pour lesquelles le Tilapia d’élevage est dangereux pour votre santé

1. Les études récentes ont montré que le Tilapia d’élevage peut provoquer de l’inflammation

Le tilapia d’élevage a toujours attiré beaucoup de consommateurs, non seulement parce qu’il est largement disponible, mais il est également très bon marché. Toutefois, avant d’aller acheter du Tilapia, vous voudrez peut-être connaître sa corrélation avec l’inflammation. Des études récentes ont conclu que la consommation de tilapia peut aggraver l’inflammation qui peut entraîner des maladies cardiaques, l’arthrite, l’asthme et un monde d’autres problèmes de santé graves. Les gens qui ont choisi de manger beaucoup de poisson pour obtenir leur dose d’oméga 3 et de réduire leur risque de crise cardiaque peuvent vouloir tenir le tilapia à distance. En fait, un scientifique de l’Université Wake Forest a trouvé que le potentiel inflammatoire du tilapia est bien supérieur à celui d’un hamburger ou de lard!

2. Le saumon d’élevage peut avoir au moins 10 fois plus de toxines causes de cancer que le  saumon sauvage

Cela peut probablement être attribué aux aliments qui sont utilisés pour nourrir les poissons d’élevage. Si vous saviez ce qui compose la nourriture donnée aux poissons d’élevage, vous seriez horrifié. Apparemment, les excréments de poulet est l’un des principaux ingrédients qui entrent dans l’alimentation des poissons d’élevage. Non seulement cela, mais les restes des abattoirs des porcs et des canards font également partie de la nourriture donnée aux poissons.

3. On a trouvé également de hautes concentrations d’antibiotiques et de pesticides dans les poissons d’élevage

D’où viennent les antibiotiques des poissons d’élevage? Les conditions de surpeuplement des exploitations piscicoles rendent le poisson plus sujet aux maladies. Pour les maintenir en vie, les propriétaires de ces élevages donnent des antibiotiques aux poissons pour limiter la maladie. Ils sont également traités avec des pesticides pour lutter contre les poux de mer. Les pesticides utilisés pour traiter ces poissons sont si mortels qu’ils ont tué des saumons sauvages qui ont été accidentellement en contact. Ces pesticides sont finalement rejetés dans l’océan où ils pénètrent tous les êtres et systèmes vitaux de la vie marine.

4. Les poissons d’élevage contiennent également  des nutriments de pauvre qualité

Beaucoup d’entre nous consommons du poisson dans l’espoir de bénéficier des avantages des oméga 3. Cependant, saviez-vous que les oméga 3 que l’on trouve dans les poissons d’élevage sont moins assimilables pour nous comparés aux poissons sauvages. Les poissons d’élevage ont également une faible teneur en protéines. Non seulement cela, mais du fait que les poissons d’élevage sont gardés dans des cages, ils ont tendance à être plus gras, et peuvent avoir une plus forte concentration d’oméga 6. Le problème si l’on consomme trop d’oméga 3 et d’oméga 6, c’est qu’ils peuvent provoquer une inflammation dans le corps.

5. Les quantités de dibutyline, un produit chimique utilisé dans les plastiques PVC sont 6 fois plus élevées chez les moules d’élevage que chez les moules sauvages

Le dibutyline est toxique et peut altérer la fonction du système immunitaire tout en contribuant à l’inflammation. Le dibutyline peut être la raison pour laquelle il y a une augmentation de l’asthme, l’obésité, les allergies et d’autres troubles métaboliques au cours des dernières années.

6. Les niveaux de dioxine sont 11 fois plus élevés dans le saumon d’élevage que dans le saumon sauvage

La dioxine est en fait un produit chimique très toxique qui peut contribuer au cancer et à d’autres complications. Le problème avec la dioxine est qu’une fois qu’elle entre dans notre système, cela peut prendre très longtemps avant d’en être débarrassé. La demi-vie de la dioxine est d’environ 7 à 11 ans.

Les crevettes d’élevage: les plus sales de tous les fruits de mer

Il existe beaucoup d’informations sur la valeur nutritive des crevettes, mais elles détiennent en fait le record du plus sale de tous les fruits de mer, explique Marianne Cufone, directeur de Food and Water Watch (Surveillance Aliments & Eau). Elle dit que c’est difficile à éviter car 90 % des crevettes vendues aux US sont importées. « Les crevettes importées sont livrées avec toute une foule de contaminants: les antibiotiques, les résidus de produits chimiques utilisés pour nettoyer les parcs, des saletés comme des poils de souris, de rats, et des morceaux d’insectes », dit Cufone. « Et je n’ai même pas parlé de choses comme le E. Coli qui ont été détectées dans les crevettes importées ».

Ceci est en partie dû au fait que moins de 2% de TOUS les fruits de mer importés (crevettes, crabes, poisson-chats, ou autres) sont inspectés avant d’être vendus, et c’est pourquoi il est d’autant plus important d’acheter des fruits de mer non importés.

Que manger à la place du Tilapia

Le poisson peut être un aliment extraordinaire pour renforcer la santé si vous choisissez du poisson sauvage. Les poissons gras comme le maquereau, les sardines et le hareng sont riches en Oméga 3 EPA et DHA et présentent des bienfaits incroyables pour la santé.

Si vous ne consommez pas de poissons gras, vous devriez consommer un supplément d’huile de poisson afin de bénéficier des bienfaits pour la santé des oméga 3 EPA et DHA.

Concernant le saumon, s’il vient du Pacifique ou de l’Alaska, il y a de grandes chances pour qu’il soit sauvage; si c’est du saumon de l’Atlantique, c’est presque toujours du poisson d’élevage.

(source : santé nutrition)

LE PLASTIQUE – LE TUEUR SILENCIEUX : Vérifiez ce qui est écrit au bas des emballages en plastique

Nous savons tous que nous devrions rester loin des substances indésirables. La plus grande partie d’entre nous envisagent quel type d’eau nous buvons et quels types d’aliments nous dévorons. Deux litres d’eau tous les jours s’est transformé en une ligne directrice dans la plupart des régimes alimentaires. Nous avons tendance à rester loin de la nourriture salée et sucrée et avons tendance à dévorer beaucoup de produits et de légumes naturels et d’eau filtrée.

En tout cas, la plus grande partie d’entre nous ne réalise pas ce qui se cache dans les emballages en plastique. Le fait est que les producteurs d’aliments et de boissons préfèrent avoir un revenu plus élevé avec leurs articles plutôt que de nous donner des aliments et des boissons sains. Voilà la raison pour laquelle vous devriez vérifier ce qui est écrit à la base de chaque contenant en plastique qui montre exactement comment le plastique est dangereux.

Beaucoup de gens achètent des bouteilles d’eau. Alors que nous voyageons ou allons travailler nous prenons des bouteilles en plastique, ou nous en donnons même à nos enfants pour les utiliser à l’école ou à la maternelle. Malheureusement, en buvant de l’eau qui provient de bouteilles en plastique, nous nuisons à notre santé. Le triangle avec le numéro au centre de la base de chaque emballage ou bouteille montre comment le plastique est dangereux.

Récapitulatif des différents types de plastiques qui composent les emballages et leurs propriétés:

PEHD

Ce plastique est bon à la lumière du fait qu’il a une probabilité minimum de rejeter des produits chimiques dans l’eau (ne libère pas de produits chimiques). Il est le plus souvent utilisé pour la fabrication de sacs en matière plastique pour les denrées alimentaires et non pour des bouteilles en plastique.

PS

Ce plastique libère du STYRENE dans l’eau, une substance cancérigène. Il est utilisé pour les emballages de restauration rapide et des verres de café à utilisation unique.

PET (souvent PETE)

On l’utilise pour les bouteilles jetables. Ces bouteilles peuvent libérer des métaux lourds comme l’antimoine et des substances plastiques qui affectent l’équilibre hormonal.

PC (ou plastique non étiqueté)

Le plastique le plus dangereux dans la production alimentaire qui libère des substances chimiques BPA, et il est souvent utilisé pour produire des bouteilles d’eau pour le sport et les contenants pour aliments.

PVC (parfois 3V)

Libère deux substances chimiques toxiques qui affectent les hormones dans votre corps. Tragiquement, c’est le plastique le plus utilisé pour les bouteilles.

PP

Un autre « bon » plastique. Il est typiquement blanc ou transparent. Ce plastique est utilisé pour les sirops et les pots de yaourt.

Donc, pour résumer, le plastique sécuritaire (qui ne relâche pas de produits chimiques) est le premier et le dernier, le PEHD et le PP. Essayez de ne pas utiliser les autres. Utiliser des bouteilles en verre pour l’eau va être la meilleure solution.

(source : santé nutrition)

L’imposture des dentifrices au fluor

Le fluorure de sodium est connu depuis longtemps en tant que répressif majeur des fonctions intellectuelles. En particulier, c’est l’un des composants du Prozac et du gaz Sarin, qui fut employé au Japon dans la fameuse attaque du métro. De nombreuses preuves scientifiques indépendantes ont montré que le fluorure de sodium provoque à la longue des troubles mentaux variés rendant les gens dociles et serviles, quelquefois carrément stupides, en plus de diminuer la longévité et d’endommager la structure osseuse. Ce fluorure de sodium, c’est le « Fluor » que vous trouvez dans votre dentifrice ou celui de vos enfants.

dentifrice_w590_h390_r4_q90

La première utilisation du fluor dans l’eau potable date des camps de concentration. Quelqu’un penserait-t-il que les nazis firent cela parce qu’ils se sentaient concernés par la santé dentaire de leurs prisonniers ? En fait, cette fluorisation massive des réserves d’eau du camp servait à stériliser les prisonniers et à les abrutir pour s’assurer de leur docilité.

Le chimiste Charles Perkins dit que des doses répétées de fluor, en quantité infinitésimale, réduisent les possibilités d’un individu à résister à la domination, en empoisonnant lentement, par narcotisme, une partie précise de son cerveau, le soumettant ainsi à la volonté de ceux qui veulent le gouverner. Il ajoute que le fluor est une « lobotomie légère et commode » et que la véritable raison qui se cache derrière la fluorisation de l’eau n’a rien à voir avec la santé dentaire, encore moins celle des enfants.

Le fluor : un déchet industriel

L’idée d’introduire du fluor dans l’eau potable est venue de la famille Mellon, aux États-Unis, qui dirige le cartel de l’aluminium ALCOA. Les fluorines sont des déchets de l’industrie de l’aluminium et ce sont des agents pollueurs importants des fleuves et des rivières. Elles empoisonnent le sol, les poissons et les animaux. Comme leur traitement aurait coûté une fortune aux industriels de l’aluminium, la famille Mellon manœuvra la situation de telle sorte que ces déchets empoisonnés deviennent non seulement un moyen discret de contrôle humain – ce qui intéresse tous les gouvernements – mais aussi une énorme source de revenus, (avec une marge de profits de 20 000 %……pour ce qui n’est qu’un déchet industriel).

Et dans l’eau potable ?

Le Dr Hardy Limeback, détenteur d’une maîtrise en sciences et d’un doctorat en biochimie, chef du Département de dentisterie préventive à l’Université de Toronto et président de l’Association canadienne pour la recherche dentaire fut, un temps, l’un des principaux promoteurs pour l’ajout du fluor dans l’eau dite potable du Canada. Pourtant, après 15 ans, il déclara brusquement avoir changé d’avis. Il a dit alors : « Les enfants de moins de 3 ans ne devraient jamais utiliser de dentifrice fluoré, ni boire de l’eau fluorée. Et, les formules des produits pour bébés ne doivent jamais être faites avec l’eau du robinet de Toronto. Jamais ! ».

Une étude de l’Université de Toronto a révélé que les habitants des villes dont l’eau est fluorée avaient deux fois plus de fluor dans les os des hanches que ceux des zones non fluorées. L’étude a aussi établi que le fluor change l’architecture de base des os humains. Il existe une condition débilitante nommée fluorose du squelette provoquée par l’accumulation de fluor dans les os, ce qui les rend fragiles. Les premiers symptômes sont la fragilisation des dents et des taches sur l’émail.

Les dentistes ne font que répéter ce qu’on leur a dit

D’après le Dr Limeback, ceux qui continuent à promouvoir le fluor, se basent sur des données totalement contestables, datant de 50 ans. « Les dentistes ne sont absolument pas formés en toxicité, dit-il. Votre dentiste bien intentionné est simplement en train de suivre 50 ans de désinformation de la santé publique et des associations dentaires. Moi aussi, je l’ai fait?. ».

Lors d’un discours aux étudiants du Département de dentisterie de l’Université de Toronto, le Dr Limeback leur a avoué que, sans le vouloir, il avait induit en erreur ses collègues et tous ses étudiants précédents. Il avait refusé pendant 15 ans de prendre connaissance des études de toxicologie qui sont pourtant à la disposition de tout le monde. « Empoisonner nos enfants était bien la dernière chose à laquelle j’aurais pensé, a-t-il déclaré. La vérité fut une pilule amère à avaler, mais je l’ai avalée. ».

Depuis, bien que le plus grand défenseur du fluor ait maintenant condamné son utilisation, les associations dentaires des États-Unis et du Canada, les organisations pour la santé publique, avec celles du Royaume-Uni et de partout ailleurs, continuent à dire aux peuples « que le fluor est bon pour eux ».

Mais moi je dis qu’actuellement, avec l’ère de l’Internet, quelqu’un qui ne sait pas est quelqu’un qui ne veut pas savoir, donc qui s’en fout !

N’achetez plus de fluor, c’est tout

Mais comment alerter tous ces gens qui sont intoxiqués au fluor depuis des années, donc soumis à l’autorité et ayant perdu tout sens critique ? Et qui de plus optent allègrement pour les dentifrices BI-fluorés et même TRI-fluorés ? donc meilleurs !!! Mais vous, surtout pour vos enfants, s‘il y a encore des tubes de dentifrice au fluor qui traînent dans votre salle de bain, jetez-les, et procurez-vous un dentifrice inoffensif ? ce ne sont pas les marques qui manquent ? consultez les boutiques diététiques. Il y en a aussi en pharmacie, mais très souvent, l’absence de fluor est compensée par la présence d’autres additifs toxiques. Alors… Gaffe aux étiquettes écrites en tout petit !

Des études officielles pour étayer tout cela

Au cours de la dernière décennie, plusieurs études ont montré qu’une altération des performances intellectuelles était associée,chez l’enfant,avec la fluorose dentaire ou la consommation d’eau contenant une forte concentration de fluor
(TangQQ et al. Biol Trace Elem – Res 2008 ; 126 : 115720)
Une récente étude chinoise montre que ce risque persiste aux faibles doses (Ding Y et al. J Hazard Mat 2011 ; 186 : 194276)
Dans cette étude, l’augmentation de 1mg/L de la concentration
urinaire de fluor est associée à une perte de 0,6 point de QI.

(source : alternative santé)

3 Aliments qu’il ne faut jamais consommer

De nos jours, il est extrêmement important de lire les étiquettes des produits alimentaires et de vérifier ce qu’on achète et qu’on mange. Certains aliments peuvent contenir des substances nocives pour la santé. En voici quelques-uns qu’il faut absolument éviter.

3-aliments-quil-ne-faut-jamais-consommer

Le pâté
La pire viande et la moins chère est celle qui est utilisée pour la fabrication du pâté. Environ 50% du pâté est fait d’eau, de graisse, de peaux, d’abats, d’amidon, de sel et d‘épices. Le pâté contient de grandes quantités de sel et de dextrose qui masquent le goût du sel.

Le pâté végétarien contient lui aussi des matières nocives pour la santé. Il est riche en huile végétale et le pourcentage de graisse est souvent plus élevé que celui de l’ordinaire.

Les substituts du chocolat
Le chocolat fait partie des aliments bénéfiques pour le corps car il contient du cacao, une substance riche en antioxydants. Ces derniers ralentissent le vieillissement des cellules et des phytonutriments qui peuvent augmenter le flux sanguin vers le cerveau, protéger les vaisseaux sanguins, améliorer l’humeur et la concentration.

Les produits qui ne disposent pas suffisamment de cacao, ne peuvent pas être déclarés comme du chocolat, mais comme substituts de chocolat. Ces produits contiennent plus de sucre et de cacao et à la place du beurre, ils utilisent principalement des graisses végétales hydrogénées ou de l’huile de palme.

Bien que le chocolat contienne environ 50% de sucre, en raison de sa haute teneur en gras, il ne provoque pas une réaction rapide à l’insuline.
Il est recommandé de consommer du chocolat avec une teneur élevée en cacao. La consommation du sucre devrait être limitée pour jouir d’une bonne santé.

Les produits au soja
Le soja contient beaucoup d’anti-nutriments tels que l’acide phytique qui empêche l’absorption des minéraux comme le zinc et le magnésium. Bien qu’ils soient riches en protéines de soja, ces produits contiennent aussi un inhibiteur de protéines. Si ces produits ne sont pas consommés de manière adéquate, ils risquent de provoquer des maladies dangereuses notamment chez les hommes. En effet, les hommes devraient éviter ces produits parce qu’ils réduisent la production de testostérone et augmentent la production d’autres hormones féminines.

(source : santé plus mag)

5 choses que vous devez savoir sur le fluor dans l’eau

Même si le fluor est présent dans l’eau potable de plusieurs pays, certaines communautés et même des pays entiers ont enlevé le fluor de l’eau pour protéger la santé de leurs citoyens.

5-choses-que-vous-devez-savoir-sur-le-fluor-dans-leau

Voici 5 choses que vous devez savoir sur le fluor contenu dans votre eau et dans d’autres produits comme le dentifrice :

1. Plusieurs systèmes municipaux d’eau sont contaminés par l’Acide Hydrofluorosilicilique

Les gouvernements ont permis à ce déchet toxique d’être dans notre eau potable depuis plus de 60 ans. Mais cette substance est un produit dérivé des industries de l’aluminium, des fertilisants, de l’acier et du nucléaire. Ces pratiques ont eu comme résultat la contamination de l’eau potable.

2. Le fluor a été banni dans plusieurs pays pour de bonnes raisons

Les États-Unis ont le plus haut taux de fluor dans l’eau. Mais certains pays l’ont complètement banni comme : L’Autriche, la France, le Canada, la Suisse, la Norvège etc. car ils ont compris les dangers de cette pratique sur la santé de la population.

3. Le fluor pollue l’air que vous respirez

Selon le Dr William Hirzy : « si le fluor se retrouve dans l’air, c’est un polluant; s’il se retrouve dans une rivière, c’est un polluant mais s’il se retrouve dans l’eau potable, ce n’est pas un polluant. C’est incroyable ! » Le fluor est une neurotoxine qui peut causer toutes sortes de retards de développement chez les enfants ainsi que la démence chez les adultes selon les recherches. Il peut aussi causer l’autisme, le déficit d’attention et d’hyperactivité, la dyslexie et d’autres troubles cognitifs.

4. Le fluor empêche la présence d’autres composantes importantes

Selon les recherches du Dr Dean Burk, chimiste en chef du National Cancer Institue, la composante principale pour le développement cellulaire, la production d’acides gras et la respiration cellulaire ne peut pas être présente si le fluor l’est. Il affirme aussi que le fluor cause le cancer plus que n’importe quelle autre composante chimique.

5. Le fluor est déjà dans votre dentifrice, votre rince-bouche et autres produits

Lisez bien les composantes de vos produits que vous utilisez tous les jours car le fluor est présent dans plusieurs d’entre eux. Choisissez aussi de l’eau en bouteille qui a été préalablement filtrée pour enlever le fluor.

(source : santé naturelle)