La tendinite : une cause fréquente de douleurs à l’épaule

La tendinite est la cause la plus fréquente de douleurs au niveau de l’épaule. Cette inflammation des tendons de l’épaule est à l’origine d’une gêne lors des mouvements, surtout vers le haut, mais aussi de douleurs pouvant irradier vers le cou ou les doigts.

  • Pourquoi a-t-on mal à l’épaule ?
  • Tendinite ou bursite ?
  • Comment soulager une tendinite de l’épaule ?

Pourquoi a-t-on mal à l’épaule ?

Les douleurs de l’épaule peuvent avoir différentes origines : arthrose, arthrite, bursite, etc., mais aussi et surtout tendinite.

Dans le cas précis de la tendinite, l’inflammation des tendons résulte d’une petite déchirure du tendon souvent liée à des mouvements répétitifs, lors de la pratique d’un sport, mais aussi lors d’activités professionnelles ou de loisirs comme le bricolage. Autrement dit, les abus abîment l’articulation, par usure, à force de frottements. L’inflammation peut s’accompagner d’un dépôt de calcium, un phénomène de défense interne.

Tendinite ou bursite ?

Une douleur de l’épaule peut également résulter d’une bursite, qui correspond à une inflammation des bourses séreuses. Les bourses séreuses sont des poches remplies de liquide synoviale autour des articulations, et qui protègent les muscles, les os et les ligaments lorsque l’articulation de l’épaule est en mouvement. Également causées par des mouvements répétitifs, la bursite et la tendinite peuvent se différencier par certains symptômes.

Tendinite et bursite se manifestent par des douleurs de l’épaule qui s’intensifient lors du mouvement. La zone touchée est également rouge.

Dans le cas de la tendinite, la douleur s’intensifie également durant la nuit, tandis qu’en cas de bursite, la douleur augmente lorsqu’on appuie sur l’épaule.

A noter qu’avec une bursite, on remarque qu’en plus d’être rouge, l’épaule est gonflée.

Comment soulager une tendinite de l’épaule ?

Il est impératif de mettre l’épaule au repos, particulièrement en évitant tout mouvement douloureux, souvent les mouvements qui impliquent de lever le bras.

On recommande classiquement d’appliquer du froid pendant plusieurs jours, puis du chaud lorsque la phase aiguë est passée. Ce procédé permet d’atténuer la douleur puis de favoriser la circulation sanguine.

Rapidement (dès deux semaines), il faut remettre progressivement l’épaule en service, sans aller jusqu’à reprendre l’activité qui a été à l’origine de la tendinite dans un premier temps.

Côté traitement médicamenteux, les anti-inflammatoires sont indiqués. Dans certains cas, des infiltrations sont conseillées et dans les cas extrêmes la chirurgie peut être une solution.

(source : e-santé.fr)

Publicités

Un rhumatologue de Grenoble recommande d’arrêter tous les produits laitiers pour se débarrasser des tendinites, arthrites et autres sciatiques

Pour en finir avec tendinites, arthrites, sciatiques, ostéoporose, le Docteur Poinsignon interdit les produits laitiers, presque toutes les céréales, et la cuisson à haute température. Il prône le retour à une « diététique ancestrale ».

Dans le petit déjeuner du Docteur Poinsignon, vous ne trouverez aucun produit laitier. Pour ce rhumatologue grenoblois, le lait animal, de vache en particulier, ne serait pas adapté à notre espèce. Il serait tout à fait inutile et même dangereux pour l’être humain. Jean-Pierre Poinsignon affirme que le fameux calcium laitier est un mythe inventé par l’industrie. Par contre, les très nombreuses protéines de croissance contenues dans le lait de la vache encrasseraient notre système immunitaire et pourraient participer au développement de cancers chez l’homme.

Le Dr Poinsignon interdit également les céréales « modernes ». Le blé serait devenu « un monstre génétique » indigeste à force de sélections et manipulations humaines. Le riz par contre retournerait toujours à sa forme d’origine. Enfin, le rhumatologue proscrit les cuissons à « haute température », c’est à dire au dessus de 110 degrés. Trop cuire tuerait les vitamines, et engendrerait des combinaisons de molécules inassimilables par notre organisme, les « molécules de Maillard ». Fini la bonne croûte du pain !

Jean-Pierre Poinsignon recommande donc le retour à une « diététique ancestrale« , c’est à dire avant l’élevage, avant l’agriculture, avant le feu! Le rhumatologue s’inscrit ainsi dans la continuité des travaux des Docteurs Kousmine et Seignalet.

Le Dr Poinsignon pose des questions pertinentes sur les dérives de notre alimentation moderne. Mais il n’a, à ce jour, publié aucun article scientifique dans les revues de référence qui lui permettraient d’être vraiment reconnu par ses pairs. Sa méthode « miracle » a, semble-t-il, donné des résultats intéressants sur plusieurs de ses patients souffrant de divers troubles rhumatismaux. Ses recommandations sont-elles généralisables? En aucun cas, selon Serge Halimi, Professeur de Nutrition au CHU de Grenoble depuis 30 ans. Pour ce spécialiste, on ne peut imposer aucun modèle alimentaire, quel qu’il soit, à toute l’espèce humaine. Et la peur (de mal manger) peut même s’avérer contre-productive.

Un seul conseil pour finir: avant de vous lancer dans le dernier régime à la mode, prenez tout le temps nécessaire pour vous renseigner auprès de plusieurs médecins spécialistes de la question, et recoupez bien les informations! Un régime inadapté à votre corps peut mettre votre santé en danger.

(source : santé – nutrition)