Le thé anti-cancer que l’industrie pharmaceutique ne veut pas que vous buviez

thé essiac

Le cancer est la deuxième cause de décès (après les maladies cardiovasculaires) en France selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale. Le monde occidental consacre des milliards chaque année aux traitements conventionnels du cancer avec des résultats limités. Les plantes et les extraits de plantes naturelles et bon marché telles que le thé Essiac sont très prometteuses pour aider beaucoup de personnes qui souffrent du cancer et d’autres maladies chroniques.

Des traitements naturels puissants et efficaces du cancer qui aident le corps à guérir ont été découverts et utilisés depuis des années. Malheureusement, beaucoup de ces stratégies naturelles ont été combattues par les organismes de santé publique et la médecine dominante. L’une des approches naturelles qui a été utilisée avec succès est le thé Essiac.

L’histoire du thé Essiac

Il est dit que le thé Essiac est une ancienne recette préparée par les tribus amérindiennes Ojibwe qui peuplent des régions du Canada et du nord des États-Unis. Il était appelé le « Thé de Vie Ojibwe ». Une infirmière canadienne, Rene Caisse, a été la première à l’utiliser pour aider ses patients en convalescence après diverses formes de cancer. (Essiac est « Caisse » épelé à l’envers).

Rene Caisse a commencé à voir des résultats remarquables avec ses patients et a voulu rendre cet élixir largement disponible. Dans les années 1920, elle a commencé à travailler avec le Dr Charles Brusch pour établir la formule d’un mélange à base de plantes similaire à la boisson originale qui a été étudiée en laboratoire.

Rene Caisse et le Dr Brusch ont commencé à promouvoir l’usage du thé Essiac comme traitement alternatif du cancer efficace et abordable. Cela a attiré l’attention de l’industrie médicale qui a répandu des rumeurs sur les risques pour la santé associés à la consommation du thé Essiac. En raison de cette pression, la Federal Drug Administration (FDA) n’a pas approuvé le thé Essiac comme l’un des traitements du cancer. Encore maintenant, la FDA répertorie le thé Essiac comme un nouveau médicament qui n’est pas généralement reconnu comme sûr.

En dépit de l’attention négative qu’ils ont reçue des agences de santé publique, Rene Caisse et le Dr Brusch ont vu de nombreux témoignages de patients qui utilisaient le thé Essiac pour soigner diverses formes de cancer. En 1938 (bien avant l’internet), Rene Caisse a été soutenue par une pétition signée par plus de 55 000 personnes pour lui permettre de continuer à traiter les patients atteints du cancer, après avoir été accusée de pratique illégale de la médecine. Des milliers de témoignages de patients ont conduit à la popularité du thé Essiac bien après la vie de Rene Caisse qui est décédée en 1978 à l’âge de 90 ans. Ce remède à base de plantes peut maintenant se trouver dans les magasins diététiques en France et au Canada et est un produit populaire vendu sur internet.

Recette du Thé Essiac

Il y a quatre plantes qui rendent ce thé Essiac si efficace. Ces plantes aident à détruire la prolifération des mauvaises bactéries, virus et parasites, et détoxifier le côlon, le foie et les reins.

Ces plantes majeures incluent:

  1. Racine de bardane
  2. Intérieur de l’écorce de l’orme rouge
  3. Petite oseille
  4. Racine de rhubarbe indienne

Une recette plus récente nommée Flor Essence contient cette recette originale et comprend l’ajout de 4 autres plantes :

  1. Cresson
  2. Chardon béni
  3. Trèfle rouge
  4. Kelp

Le thé Essiac améliore la fonction immunitaire

Les traitements conventionnels du cancer augmentent la charge toxique de l’organisme et ils détruisent le système immunitaire de la personne. Le thé Essiac, d’autre part, a démontré sa capacité à :

  • renforcer le système immunitaire
  • améliorer sa capacité à répondre à l’infection
  • aider le corps à éliminer les toxines
  • procurer un soulagement de la douleur qui est le bienvenu pour tous ceux qui souffrent d’une maladie chronique.

Certaines entreprises qui préparent le thé Essiac recommandent de ne pas l’utiliser en conjonction avec les traitements conventionnels du cancer. Ceci est fondé sur l’idée que le système immunitaire est si endommagé par les traitements conventionnels que le thé Essiac est incapable de relancer la réponse immunitaire du corps.

Beaucoup d’autres personnes croient que tous les patients atteints de cancer ou les personnes immunodéprimées bénéficieront de l’utilisation du thé Essiac en raison de ses puissants nutriments qui soutiennent le système immunitaire.Les données cliniques restent en revanche limitées du fait du manque de financement de la recherche pour cet élixir.

Une source concentrée d’antioxydants

Le stress oxydatif est une condition caractérisée par les dommages que provoquent les radicaux libres dans le corps qui provoquent l’instabilité cellulaire et l’inflammation chronique. Cet état de stress oxydatif élevé est un facteur majeur dans la formation des cellules cancéreuses et d’autres maladies chroniques. Les composés antioxydants neutralisent les radicaux libres et atténuent le stress oxydatif et sont par conséquent des composés clés dans une stratégie de prévention du cancer.

Le thé Essiac est riche en phytonutriments antioxydants, flavones, anthraquinones, et tanins. Il est également riche en polysaccharides qui soutiennent le système immunitaire, comme le bêta-sitostérol qui alimentent et renforcent les cellules immunitaires.5 Des études ont montré que des concentrations de thé Essiac variées réduisent le développement des radicaux libres jusqu’à 84%.

Les laboratoires pharmaceutiques fabriquent des médicaments contre le cancer à partir de ces mêmes sources antioxydantes. L’adriamycine, un médicament de chimiothérapie approuvé par la FDA pour traiter 13 formes de cancer, contient ces mêmes anthraquinones.5,10

Le cocktail antioxydant du thé Essiac est également une défense puissante contre les radicaux libres superoxydes. Les radicaux superoxydes activent d’autres radicaux libres et créent une tempête cauchemardesque de stress oxydatif dans le corps. Le bêta-sitosterol qui soutient l’immunité aide à neutraliser les dangereux radicaux superoxydes.

Le thé Essiac peut réduire les mutations cellulaires

La racine de bardane est l’ingrédient majeur du thé Essiac et elle est riche en anthraquinone, l’antioxydant qui s’est révélé capable de réduire les mutations cellulaires et empêcher la croissance tumorale. Plusieurs études de cas ont rapporté que le thé Essiac aidait à voir une régression de la taille des tumeurs et de la sévérité des symptômes. Ces patients souffraient de différentes formes de cancer incluant le cancer de l’utérus, de la prostate et du côlon ainsi que des excroissances à la surface de la peau.

Plusieurs études sur les animaux ont montré que l’utilisation du thé Essiac diminue la capacité des cellules tumorales à se multiplier. Les chercheurs ont remarqué une diminution de la croissance des cellules normales dans ces cas mais l’extrait végétal a été efficace pour empêcher la prolifération des cellules cancéreuses à un taux supérieur.

Utilisation du thé Essiac en toute sécurité

L’utilisation du thé Essiac a été une stratégie très efficace pour des milliers de personnes au cours du siècle dernier. Ces plantes sont sûres et généralement bien tolérées par l’organisme. Utiliser le thé Essiac peut être un excellent outil thérapeutique pour vous afin de prévenir le cancer et soutenir le système immunitaire.

La dose typique recommandée est de 30 ml une fois par jour, diluée avec 60 ml d’eau chaude. Il devrait être bu lentement, à petites gorgées, comme un thé chaud et de préférence avant de se coucher et au moins deux heures après avoir mangé. On devrait éviter de manger pendant au moins une heure après avoir bu ce thé.

Il est toujours conseillé de consulter votre médecin ou praticien holistique avant de commencer un quelconque nouveau traitement. Le thé Essiac n’est pas recommandé pour les patients du cancer du cerveau parce qu’il peut provoquer un œdème, ce qui pourrait être mortel si cela crée trop de pression dans la cavité cérébrale.

(source : santé – nutrition)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s